COMPRENDRE JESUS

INTRODUCTION

Jésus était un grand enseignant, mais était-il compréhensible par tous ? Oui ou non ? Eh bien, examinons certains commentaires:

LE COMPTE-RENDU

Et qu'a dit Jésus lui-même?

Pourquoi tous n'ont-ils pas compris ?

Pourquoi tous ces gens n’ont-ils pas compris le meilleur professeur du monde ?

Ésaïe nous en donne la raison fondamentale: « Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas Mes voies. » Ceci est la déclaration du Seigneur : « Car, comme le ciel est éloigné de la terre, ainsi mes voies sont plus élevées que vos voies, et mes pensées plus que vos pensées » (Ésaïe 55:9)

Paul a exprimé la même vérité d'une manière différente: « L'homme naturel ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu: car elles sont folie pour lui: il ne peut pas non plus les connaître, car elles sont discernées spirituellement » (1Cor 2:14).

Jésus faisait allusion à des choses qui étaient hors de la portée de l'expérience et de la compréhension de ses auditeurs. Sans cesse, il parlait à un niveau supérieur qu'ils ne pouvaient pas comprendre. Il était d'En-Haut et eux venaient d'en bas. Ils ont pris ses mots au pied de la lettre. Parfois même, ses mots n'avaient aucun sens littéral: « Ne saviez-vous pas que je devais être dans la maison de mon père? » Parfois, ses mots avaient un sens littéral incorrect: « Détruisez ce temple, et dans trois jours je le relèverai. »

La Bible décrit l'homme naturel comme étant dans un état d'aveuglement. Imaginez-vous essayer d'expliquer la différence entre le rouge et le bleu à une personne aveugle de naissance ? On aurait beau lui dire que le bleu est la couleur du ciel et le rouge celle du sang, mais comme il n'a jamais vu ni le ciel ni le sang, ll ne pourrait pas l’imaginer. Ainsi, Jésus parlait de choses que ses auditeurs n'avaient jamais vues.

Exemples

Examinons maintenant quelques situations où Jésus n'a pas été compris :

Nicodème - la nouvelle naissance

Jésus a répondu, "Je vous assure: à moins que quelqu'un ne naisse de nouveau, il ne peut pas voir le royaume de Dieu." " Mais comment quelqu'un peut-il naître quand il est vieux? » Nicodème lui a demandé. "Peut-il entrer dans le ventre de sa mère une deuxième fois et naître?" (Jean 3: 3,4).

Nicodème n'avait pas encore expérimenté la nouvelle naissance. Il n'en avait jamais entendu parler auparavant et ni rencontré quelqu'un qui en avait fait l'expérience. Il connaissait pourtant beaucoup de choses sur le royaume d'Israël et l'Empire romain, mais rien sur le royaume de Dieu. Il a donc pris les paroles de Jésus littéralement, comme faisant référence à la naissance humaine naturelle. Il n'y avait pour lui pas d'autre moyen de les comprendre. Plus tard, sans aucun doute, ces mots sont devenus une merveilleuse réalité dans sa vie, mais à ce stade, ils n'avaient pas encore de sens.

Nous devons considérer les paroles de Jésus à Nicodème. A ce propos, je me souviens d'un chœur d'enfants qui dit ceci :

“Listen to the words of Jesus spoken clear and plain:
If you want to go heaven you must be born again!”

« Écoute les paroles de Jésus dites clairement:
Si tu veux aller au paradis, tu dois naître de nouveau! »

Eh bien, pourtant, il n'a pas dit cela ! Ce qu'il a réellement dit, c'est que quelqu'un qui n'est pas né de nouveau ne pourra pas voir le royaume des cieux. En d'autres termes, il restera aveugle à toute vérité spirituelle et incapable de la comprendre. C'est exactement ce qui s’est passé pour Nicodème. Il en est de même des autres exemples que nous allons aborder.

La femme de Samarie : l’Eau vive

Jésus a répondu, "Si vous connaissiez le don de Dieu, et qui vous dit:" Donnez-moi à boire ", vous lui demanderiez, et il donnez-vous de l'eau vive. " " Monsieur, "dit la femme," Vous n'avez même pas de seau, et le puits est profond. Alors, où obtenez-vous cette «eau vive»? » (Jean 4: 10,11).

Nicodème appartenait à la société cultivée et cette femme à celle du peuple, mais ils avaient tous deux une chose en commun : ils n'étaient pas nés de nouveau et ne pouvaient pas voir le royaume de Dieu. Cette femme a aussi pris les paroles de Jésus à la lettre. Elle savait tout sur l'eau ordinaire, mais n'avait jamais entendu parler de l’eau vive. Ce type d'eau appartenait à un domaine spirituel dont elle ignorait tout. Elle pouvait voir l'eau ordinaire avec ses yeux naturels, mais puisque spirituellement aveugle, elle ne pouvait pas voir l'eau vive.

Les Juifs - Nourriture spirituelle

« Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra pour toujours. Le pain que je donnerai pour la vie du monde est ma chair. » À cela, les Juifs se disputaient:« Comment cet homme peut-il nous donner sa chair à manger? » Alors Jésus leur a dit, "Je vous assure: à moins que vous ne mangiez la chair du Fils de l'homme et buviez son sang, vous n'avez pas la vie en vous-mêmes" (Jean 6: 51-53).

Jésus parlait de nourriture spirituelle. Les pharisiens connaissaient le miracle de Manna opéré dans le désert ; mais si miraculeux fut-il, ce n'était encore que de la nourriture physique. Ils n'avaient aucune idée de ce qu'était la nourriture spirituelle. Ce n'était pas sur leurs menus! Alors ils l'ont pris au pied de la lettre et ont pensé qu'il parlait de cannibalisme !

Ses parents - La maison de mon père

« Pourquoi me cherchiez-vous? » a-t-il demandé. "Ne saviez-vous pas que je devais être dans mon la maison de mon père? " Mais ils ne comprenaient pas ce qu'il leur disait (Luc 2: 49,50).

Marie était la mère de Jésus et Joseph son père adoptif. Ils pensaient naturellement à un père terrestre, mais Jésus parlait de son Père céleste. À ce stade, Joseph et Marie ne connaissaient pas encore Dieu comme leur Père; ou s'ils le savaient, ils n’en comprenaient pas tout le sens. Cette compréhension ne pouvait venir que par la révélation du Saint-Esprit. Paul l’a compris et c’est pourquoi il a pu écrire : «Vous avez reçu l’esprit d’adoption en tant que fils, par qui nous crions:« Abba! Père! »» (Rom 8:15).

Les disciples - la levure des pharisiens

"Faites attention", Jésus leur a dit. "Soyez sur vos gardes contre la levure des pharisiens et des sadducéens." Ils en ont discuté entre eux et ont dit: "C'est parce que nous n'avons apporté aucun pain» (Matthieu 16:6,7).

Mais Jésus voulait parler de la doctrine des pharisiens, aussi quand il évoquait la levure, ils pensaient réellement qu’il faisait réellement allusion à la levure. Car les pharisiens étaient sûrs de leur enseignement qu’ils croyaient juste. Pourtant, Jésus leur dit : «Les scribes et les pharisiens s’assoient dans la chaire de Moïse. Par conséquent, quoi qu’ils vous disent, faites-le mais ne faites pas ce qu’ils font car ils parlent mais ne mettent pas en pratique leurs enseignements » (Matthieu 23:2). Comment quelque chose de mal pouvait-il sortir de tels experts des Saintes Écritures? Les simples pêcheurs de Galilée pensaient probablement que les pharisiens savaient tout. Plus tard, sans aucun doute, ils ont changé d'avis.

La réponse

Nicodème, la femme de Samarie, les Juifs, ses parents, même ses disciples, personne ne semblait capable de comprendre ce que Jésus voulait dire par ses propos. Jésus le savait évidemment et il savait aussi qu'il n'y avait pas de solution humaine au problème, seulement des solutions divines : la Nouvelle Naissance par la venue du Saint-Esprit ! «Lorsque l'Esprit de vérité viendra, Il vous guidera dans toute la vérité. Car il ne parlera pas seul, mais il parlera tout ce qu'il entendra. Il vous déclarera également ce qui doit arriver. Il me glorifiera, car il prendra de ce qui est à moi et vous le donnera. Tout ce que le Père a est à moi. C'est pourquoi je vous ai dit qu'il prend de ce qui est à moi et vous le donnera » (Jean 16:12-15.)

Les disciples ont-ils enfin compris ce dont il leur parlait ? Non; pas encore. Ils ne pouvaient pas comprendre clairement ce qu’est le Saint-Esprit puisqu’ils ne l’avaient pas encore reçu !

Le véritable changement dans les disciples commença le jour de la Pentecôte. Dès lors, ils purent voir et entrer dans le Royaume des Cieux. Ils purent alors boire de l'eau vive. Ils purent manger le Pain de Vie. Ils avaient reçu l'esprit de filiation par lequel ils pouvaient connaître Dieu comme leur Père et l'appeler Abba tout comme Jésus le fit. Leurs yeux furent alors ouverts pour voir un Royaume entier dans l'Esprit qui, auparavant, leur était demeuré caché. Alors, ils commencèrent à saisir tout ce que Jésus leur avait dit. Sans aucun doute, ils se sont dit à eux-mêmes : "Oh, c'est ce qu'il voulait dire par là !" et "Oh, maintenant je vois ce qu'il voulait dire par là".

Paul a parlé de la même expérience: «Mais comme il est écrit: ce que l'œil n'a pas vu et l'oreille n'a pas entendu, et ce qui n'est jamais entré dans l'esprit humain - Dieu a préparé cela pour ceux qui l'aiment. Maintenant, Dieu nous a révélé ces choses par l'Esprit, car l'Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu » (1Cor 2: 9,10).

Et maintenant ?

Eh bien, quelle est la situation maintenant, près de 2000 ans après? Comprenons-nous tous à ce jour ce que Jésus a dit ? Des siècles de séminaires théologiques, de collèges bibliques et de nombreuses études et recherches ont-ils tout clarifié? La multitude de dénominations et les divers enseignements de la chrétienté sont une preuve abondante que les choses n'ont pas changé ! « Ils n'ont pas compris ce qu'il a dit» sera toujours l'épitaphe sur les tombes confessionnelles de masse.

Le problème fondamental est le même maintenant qu'il l'était lorsque Jésus était sur terre avec ses disciples. La déclaration de Paul: "L'homme naturel ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu" est aussi vrai aujourd'hui qu'il l'était quand il l'a écrit. Par nature, l'homme est aveugle à la vérité spirituelle et jusqu'à ce que ses yeux soient ouverts, il ne peut tout simplement pas la voir. Ou, pour répéter les paroles de Jésus: "Je vous assure: à moins que quelqu'un ne soit né de nouveau, il ne peut pas voir le royaume de Dieu."

La différence est qu’aujourd'hui les paroles de Jésus sont devenues familières. Chaque pasteur, ministre, prêtre, vicaire, enseignant de la Bible et théologien sait que Jésus a dit à Nicodème quand il lui a parlé de naître de nouveau, mais tous les pasteurs, ministres, prêtres, etc. ne sont pas nés de nouveau eux-mêmes! Tous ces experts religieux savent que le Saint-Esprit est descendu sur les disciples de Jésus à la Pentecôte; mais pas tous, loin s’en faut, ont personnellement expérimenté la venue du Saint-Esprit et son pouvoir de révélation quant au sens à donner à ce que Jésus a dit.

Ceux qui sont nés de nouveau et ont continué à expérimenter l'œuvre éclairante du Saint-Esprit seront en mesure de comprendre les paroles de Jésus. D'autres non. Ils resteront dans l'ignorance. Incapables de garder le silence, ils produiront des explications alternatives à ce que Jésus a dit. Ignorants la vérité céleste, ils mettront des substituts terrestres à sa place.

Nous passerons en revue certains des mêmes sujets que nous avons examinés précédemment et pour nous apercevoir comment cela fonctionne.

La nouvelle naissance

Au cours des siècles, nombreux sont ceux qui ont expérimenté la « nouvelle naissance » et ont au moins commencé à voir le Royaume des Cieux. Un grand nombre, dont des théologiens et chefs religieux sont, bien sûr, totalement familiarisés avec les paroles de Jésus sur ce sujet mais, pour autant, ils n'en ont pas l'expérience. Bien sûr, ils ne reproduiront pas la même erreur que Nicodème en prenant les mots au pied de la lettre. Et, au lieu de cela, ils trouveront des explications naturelles, alternatives, pour eux.

Les multitudes croient que la « nouvelle naissance » se produit systématiquement au moment du baptême d'eau ; c’est pourquoi ils s'empressent de baptiser leurs bébés. J'ai été baptisé (de force et sans mon consentement!) quand j'avais seulement un mois, mais je n'ai connu la nouvelle naissance qu’à 18 ans ! Des millions, voire des milliards de personnes ont été baptisées à la naissance - y compris Adolph Hitler et Robert Mugabe. Il est difficile de croire qu’ils sont tous nés de nouveau!

D'autres croient que la « nouvelle naissance » se produit quand on devient religieux ou qu’on change d’église. Ils expérimentent un changement extérieur tel qu’il se produisit dans la vie de l'apôtre Paul, le jour où il cessa de persécuter les croyants et commença à suivre Jésus, mais pour autant il ne put comprendre le changement total qui se produisit en lui.

Lors de la naissance naturelle, un enfant vient dans ce monde et commence immédiatement à voir les choses qui l'entourent. Au début, son langage est inexistant et il comprend peu de ce qu'il voit. Il aura beaucoup à apprendre et le processus prendra de nombreuses années mais, avec le temps, il comprendra infiniment de choses au-delà de la vision et de l'imagination de son enfance.

Il en est ainsi lorsque quelqu'un est véritablement né de nouveau. Il nait dans un monde spirituel et commence à voir les choses de l'esprit. S'il est correctement nourri, il continuera de grandir dans la compréhension spirituelle et aura la capacité de comprendre ce que Jésus a dit, tant dans le domaine des Écritures que celui du monde en général.

Nourriture spirituelle

Chefs religieux et fidèles ont tous entendu les paroles de Jésus à propos de : « manger sa chair » et « boire son sang », mais seuls ceux qui sont nés de nouveau et se sont nourris de nourriture spirituelle seront en mesure de comprendre leur sens véritable. Ceux qui ne le peuvent, interpréteront simplement les mots comme signifiant « sainte communion » ou « messe » ou tout autre nom qu'ils attribuent à cette cérémonie. Beaucoup croient que les gaufrettes et le vin sont miraculeusement transformés en corps et en sang de Jésus. D'autres ont appris que la Bible est leur nourriture spirituelle. Cela semble juste et dans un sens limité, vrai; mais ce n'est pas ce que Jésus a dit. Il n'a pas dit: «La Bible est le pain de vie». Il a dit: «Je suis le pain de vie». Il n'a pas dit: "A moins que vous ne lisiez la Bible, vous n'avez pas la vie en vous". Il a dit: «À moins que vous ne mangiez la chair du Fils de l'homme et buviez son sang, vous n'avez pas la vie en vous-mêmes».

D'autres ont appris que la Bible est leur nourriture spirituelle. Cela semble juste et dans un sens limité, vrai; mais ce n'est pas ce que Jésus a dit. Il n'a pas dit: «La Bible est le pain de vie». Il a dit: «Je suis le pain de vie». Il n'a pas dit: "A moins que vous ne lisiez la Bible, vous n'avez pas la vie en vous". Il a dit: «À moins que vous ne mangiez la chair du Fils de l'homme et buviez son sang, vous n'avez pas la vie en vous-mêmes».

La Bible est un don précieux de Dieu à l'homme et une source de grande bénédiction, mais nous ne devons pas la mettre à la place de Jésus et l'appeler notre nourriture spirituelle. (Voir l'Écriture et la Parole de Dieu.)

Que signifie alors manger sa chair et boire son sang? Seul le Saint-Esprit peut nous l’enseigner.

La maison de mon Père

Beaucoup de gens ont aujourd'hui une compréhension mentale de la paternité de Dieu. Le concept intellectuel de Dieu comme un père terrestre qui aime ses enfants et pourvoit à tous leurs besoins est facile à saisir. L'expérience de la paternité de Dieu est bien mieux qu'une simple doctrine. Seule l'expérimentation peut nous permettre de satisfaire nos besoins intérieurs. Comment cela peut-il se faire ?

Mais où est la maison de Dieu? Est-on resté sans abri lorsque les Romains ont démoli le temple juif en 70 après JC? Aucun problème ! Il y a une réserve infinie de cathédrales, d'églises et de chapelles, sans parler des temples et des mosquées, si le Seigneur Jésus veut habiter dans de tels endroits ! Et des millions de personnes le croient ! Ceux qui ont été remplis du Saint-Esprit savent que non. Merveille des merveilles : il préfère habiter en nous!

La levure des pharisiens

Les pharisiens de la Bible ont depuis longtemps quitté cette terre et emporté avec eux leurs doctrines; mais ils ne sont pas sans descendants actuels !

Matthieu 23:1-36 est entièrement consacré aux pharisiens. Par huit fois, nous trouvons les mots : "Malheur à vous, scribes et pharisiens, hypocrites !" Les disciples ont dû être profondément choqués d'entendre Jésus haranguer les grands maîtres bibliques de leur époque. Comment ces érudits de la Bible pouvaient-ils se tromper? C'étaient les gens qui étaient assis dans le siège de Moïse. Ils ont fait de longues prières fluides. Ils ont payé la dîme de tous leurs biens. Ils connaissaient les moindres détails de la loi et ils ont même traversé les mers pour ajouter un converti. Pourtant, ce sont ces mêmes personnes qui ont réclamé la crucifixion de Jésus.

Les pharisiens d'aujourd'hui ont le même esprit. Ils sont extérieurement corrects dans tout leur enseignement, mais ils manquent totalement de réalité intérieure. Ceux qui sont enseignés par le Saint-Esprit et connaissent la réalité intérieure avec Dieu ressentiront leur manque. Ils reconnaîtront qu'un tel enseignement peut beaucoup flatter leur esprit, mais il n'a pourtant rien à voir avec l’esprit, et ils réaliseront l'avertissement donné par Jésus. D'autres sont simplement des adeptes aveugles d’aveugles qui croient détenir la vérité.

Autres malentendus

Jésus a-t-il encore dit plus de choses que nous avons pu comprendre ?

Lors de sa dernière nuit sur terre, il a réconforté ses disciples avec les mots : «Ne laissez pas vos cœurs se troubler» et «je reviendrai pour vous prendre avec moi» (Jean 14:1,3). Pensait-il à une venue personnelle et physique? L’Eglise primitive attendait son retour physique, et la plupart des croyants l'ont cru depuis. Mais attendez une minute! Il a réconforté ses disciples avec les paroles qu'il s'en irait et reviendrait pour les prendre avec lui; pourtant, près de 2000 ans se sont écoulés et cela ne s’est pas encore produit - du moins pas physiquement. J'appellerais cela ne pas tenir une promesse! Mais lisez un peu plus de Jean chapitre 14. « Je ne vous laisserai pas comme orphelins: je viendrai à vous » (18). « Mon Père l'aimera et nous viendrons à lui et ferons notre demeure avec lui » (23). Une grande partie du reste de son discours d'adieu portait sur la venue du Saint-Esprit - le Consolateur! Jésus a tenu sa promesse et il est revenu par son esprit le jour de la Pentecôte, et ses disciples ont été merveilleusement réconfortés. Leurs cœurs n'étaient plus troublés. (J'ai écrit à ce sujet en La venue du Seigneur.)

Jésus a encore dit: « Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné » (Marc 16:16). Mais que signifie baptisé? Avec de l'eau ou avec le Saint-Esprit? La plupart des gens ont toujours supposé que c’est par l'eau. Probablement, parce que l'église savait beaucoup de choses sur le baptême d'eau mais très peu sur celui du Saint-Esprit. Jésus a dit à l'un des voleurs sur la croix à côté de lui: « Aujourd'hui tu seras avec moi au paradis, » mais il n'a certainement pas été baptisé d'eau. Le baptême d'eau a une signification, mais il ne remplace pas le baptême du Saint-Esprit. La Lettre aux Romains 6:1-4 parle du baptême, et la plupart des gens ont supposé qu’il s’agissait du baptême d'eau; mais seul le Saint-Esprit peut apporter les bénédictions qui sont décrites dans ce chapitre. (J'ai écrit à ce sujet en Baptism - Shadows and Substance.)

Combien de choses encore Jésus a-t-il dit que nous n'avons pas comprises? Il y en a sans doute beaucoup.

Conclusion

Lorsque Jésus a parcouru ce monde, il a parlé et enseigné le Royaume des Cieux. Souvent, ses auditeurs ne comprenaient pas ce qu'il disait. Deux explications à cela : la première est que pour voir le Royaume des Cieux, il faut être né de nouveau, et la seconde est que le Saint-Esprit n'était pas encore venu pour les conduire dans toute la vérité. Tout a changé au jour de la Pentecôte. Non seulement les disciples ont commencé à comprendre ce qu'il leur avait enseigné mais Ils ont aussi commencé à recevoir une compréhension complètement nouvelle des Écritures de l'Ancien Testament.

Depuis ces jours, des milliards de personnes ont entendu et lu les mots de Jésus et bien d'autres choses encore dans les Écritures. Certains sont sans aucun doute nés de nouveau et ont vu le Royaume des Cieux par ce qu’ils ont compris ce qu'ils ont entendu et lu. D'autres, cependant, sont restés dans l'obscurité.

Beaucoup, peut-être des millions, ont enseigné aux autres ce qu'ils ont lu. Certains ont compris et apporté bénédiction et compréhension à leurs auditeurs. D'autres ont été des chefs aveugles d’aveugles. Ne pouvant voir les choses célestes, ils les ont remplacées par des choses terrestres. Ils ont trouvé des substituts naturels aux réalités spirituelles. La nouvelle naissance devient le baptême; la nourriture spirituelle devient du pain et du vin physiques; la maison de Dieu devient un bâtiment d'église et beaucoup de choses subissent un déclassement du niveau divin au niveau humain.

Nous ne comprendrons les paroles de Jésus, et plus encore toutes les Écritures, que si nous sommes nés de nouveau par le Saint-Esprit car progressivement amenés dans la vérité par le Saint-Esprit. Paul a écrit aux Corinthiens: « Ce qu'aucun œil n'a vu, ni aucune oreille entendu, ni le cœur de l'homme n'a imaginé, ce que Dieu a préparé pour ceux qui l'aiment, ces choses que Dieu nous a révélées par l'Esprit » (1Cor 2:9,10); il a prié pour les Éphésiens en ce sens : «afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation qui vous le fasse réellement connaître. Je prie pour qu’il puisse illuminer les yeux de votre cœur » (Ep 1:17,18). Il savait qu'il n'y avait pas d'autre moyen pour eux de comprendre ce qu'il écrivait ou quoi que ce soit d'autre de la vérité spirituelle.

Faisons nôtre cette prière pour nous-mêmes.