CREATION ET EVOLUTION

PREAMBULE

Il y a deux catégories de personnes : les créationnistes et les évolutionnistes. Les créationnistes sont nous-mêmes et les évolutionnistes ce sont les autres. Les créationnistes croient en la Bible et les évolutionnistes la rejettent. Les créationnistes sont les bons et les évolutionnistes les méchant.

Pour beaucoup de gens, la question dans son entier n’a pas de signification très importante. Ils sont sûrs qu’il doit y avoir une réponse, mais sentent que ce n’est pas leur problème.

Pour quelques-uns, c’est une situation sérieuse qui peut même saper leur foi. Je crois, pour ma part, que la réponse est importante, parce que notre concept de Dieu est en jeu. Un Dieu qui créé l’univers en 6 jours a un caractère différent d’un Dieu qui prend 15 milliards d’années pour le faire. Je souhaite savoir tout ce qu’il est et serait possible de savoir au sujet de Dieu. Parce que, en premier lieu, il m’a appelé à lui ressembler, et en second lieu parce que je ne désire pas être un faux témoin.

LE CAS DU CREATIONNISTE

Considérons le cas du créationniste.

Son premier argument est de s’appeler un créationniste et de s’opposer à l’évolutionniste, et par là, présumer que les deux concepts sont incompatibles. Au chapitre de la Genèse, verset un, il est dit : « au commencement, Dieu créa les cieux et la terre ». « Il n’est pas question d’évolution », le créationniste dit : «Selon la Bible, Dieu créa ainsi ».

C’est un faux débat. La création et l’évolution ne sont pas incompatibles. On pourrait dire : « Je ne crois pas que je vins à l’existence par le fait d’un homme qui déposa une semence-éclair à l’intérieur du ventre de la femme, semence qui pouvait renfermer un modèle complet de ce que j’allais devenir en grandissant. Je crois que Dieu me créa tel que je suis. ». Vous pourriez répondre : « Dieu vous créa. La transmission ne se fit pas d’un coup de baguette magique et vous êtes-vous représenté tel que vous êtes à présent sorti de rien. Au lieu de cela, il inventa un processus tout à fait incroyable que nous savons être maintenant la conception, la naissance et la croissance par lesquelles vous êtes devenu ce que vous êtes. Vous disposez d’un merveilleux et inimaginable corps complexe, mais le processus par lequel vous avez grandi à partir d’une semence-éclair jusqu’à ce que vous êtes maintenant est également merveilleux.

La vraie question qui se pose à nous n’est pas : « Est-ce que Dieu créa l’univers ou le fit-il seulement évolué ? », mais plutôt : « Est-ce que Dieu créa le monde, en prononçant un mot et en ordonnant qu’il donne lieu à la matérialisation instantanée de choses sorties de rien, plus ou moins dans l’état où nous les voyons aujourd’hui ? Ou imagina-t-il un processus appelé évolution par lequel au travers de plusieurs millions d’années, avec une patience infinie, il conçut l’univers tel que nous le voyons aujourd’hui ? ». L’ensemble de ces méthodes de travail peut être décrit comme créatives. Il y en a juste une qui est rapide et l’autre lente ! au moins pour ce qui est de l’échelle humaine du temps. Vous pourriez poser la question : « Qu’est-ce qui est plus grand, un Dieu qui peut créer un univers en 6 jours, ou un Dieu qui prend 15 milliards d’années pour réaliser ses projets ? ».

L’homme est créé à l’image de Dieu et l’homme utilise des outils pour toute chose qu’il fabrique. Il ne construit pas à mains nues. Il commença avec des outils primitifs tels que les marteaux, les scies, les pivots et les limes. A partir d’eux, il fabriqua des outils mécaniques plus complexes qui commencèrent à exécuter des travaux à sa place. De ceux-ci, il conçut des outils encore plus sophistiqués, très puissants et précis, avec des applications extrêmement spécialisées. Avec ces outils, il peut entreprendre des projets incroyablement complexes tels que la construction d’énormes avions à réaction ou celle d’impressionnants bâtiments ou même encore des instruments d’une haute précision qu’il n’aurait jamais pu réaliser avec ses seules mains.

De la même manière, Dieu fit des lois physiques élémentaires telles que la gravité ou l’électromagnétisme. De celles-ci, il conçut des lois plus complexes telles que la fission nucléaire, la fusion et la radioactivité. Sans aller trop loin dans le domaine scientifique, nous pourrions dire qu’à partir de ces lois physiques, il construisit les lois de la chimie. De ces dernières, il fit les lois de la biologie, et à partir de celles-ci les lois de l’évolution. Celles-ci et encore beaucoup d’autres lois furent ses outils pour construire l’univers comme un tout, et le monde où il nous a placés avec toute la vie végétale, animale et humaine.

Les gens qui ont faim de miracles et de sensationnel, et qui désirent une approche simpliste, seront attirés par une création en 6 jours. Ceux qui sont plus matures dans leur réflexion peuvent être prêts à considérer une hypothèse de création pouvant être plus longue.

La mythologie grecque croyait que la déesse Athéna sortit tout habillée de la tête de Zeus. Nous croyons que Jésus vint au monde de manière moins sensationnelle mais de loin plus merveilleuse par le processus humain normal de la conception dans le sein de Marie. (C’est à dire normal selon l’imagination de la plupart de gens.)

Ce n’est pas dénué de pertinence que de mentionner brièvement la dimension de l’univers, de sorte que nous pouvons voir l’échelle avec laquelle Dieu est préparé à travailler. Le kilomètre est une mesure trop petite pour prendre en compte des distances astronomiques. Les astronomes utilisent les années lumière, qui est la distance parcourue par la lumière en une année.

La lumière de la lune nous atteint en tout juste un peu plus d’une seconde. Pour celle du soleil, cela prend 8,3 minutes. Pour celle de l’étoile la plus proche, il faut 4,3 années. On pense que notre galaxie a 100.0000 années lumière de diamètre. Le contour de cette univers visible apparaît être à 10.0000 millions d’années lumière. Par l’espace, Dieu a posé les bases d’une échelle énorme. Ceci est seulement envisageable que s’il a agi dans une échelle de temps comparable.

DESCENDONS-NOUS DES SINGES ?

Quelques personnes disent avec grande émotion : « Je ne crois pas que je descends d’un singe ». Jésus aurait pu dire avec encore plus d’émotion et plus de raison : « Je ne crois pas que je descends d’Adam ».

Tel que je le conçois, il y a trois grands passages impraticables dans l’histoire de l’évolution.

Nous n’avons aucune trace de la manière dont les deux premières transitions eurent lieu. Aucun être humain n’est témoin de ce qui s’est passé alors. Le troisième est mentionné pour nous dans les Ecritures. Dieu est intervenu de manière surnaturelle pour briser les chaînes naturelles de l’héritage humain. Marie conçut Jésus avec l’aide du Saint-Esprit. Une seule personne savait directement ce qui était arrivé, c’était Marie elle-même. Joseph eut une révélation venant d’un ange du Seigneur pour confirmer les dires de Marie. Toute autre personne devait se fier à leur témoignage, et il ne fait aucun doute que beaucoup ne les crurent pas. La personnalité et la vie de Jésus corroborent ce qu’ils ont dit. Il était totalement différent de tous ses ancêtres. La chaîne de l’héritage naturel a été brisée.

Au moment de la conception de Jésus, Dieu commença une nouvelle création par un miracle supranaturel d’une conséquence immense, mais tout ceci fut dissimulé à presque toute la totalité de la race humaine.

Peut-être qu’une intervention de nature aussi miraculeuse fut à l’origine de la création des premiers organismes vivants à partir d’une matière chimique inanimée il y a des millions d’années. Peut-être que le passage du singe à l’homme se produisit d’une manière similaire. Peut-être qu’il y eut d’autres interventions divines qui divisèrent les différentes espèces à des temps différents. Je spécule, et personne ne peut dire avec certitude, mais au moins ce point de vue s’accorde avec la science et les Ecritures et ce que nous pouvons voir et observer des voies de Dieu.

DES JOURS DE 24 HEURES

Dans Genèse chapitre 1, il est répété la phrase : « il y eut un soir et un matin, ce fut le premier jour.. le second jour… le troisième jour » et ainsi de suite.

Est-ce que cela implique un jour de 24 heures au sens littéral ? La signification traditionnelle du mot jour est une période de clarté tout juste avant le levé du soleil et tout juste après son coucher. Scientifiquement, c’est la conséquence de la rotation de la terre sur son axe. Si la terre tournait plus lentement, le jour serait plus long. Si elle tournait plus vitre le jour serait plus court. Un jour sur Mars est presque de la même grandeur que sur la terre. Sur Vénus, un jour est équivalent à 243 de nos jours. Un jour sur Jupiter est équivalent à seulement 10 heures. Un jour sur le soleil n’a absolument aucune signification, puisqu’il y a tout le temps la lumière.

Le mot jour ne peut alors avoir une signification figée comme cela peut nous sembler au prime abord. La durée du temps est fonction de la rotation de la terre. Avant que la terre n’existe, il n’y avait aucune idée de ce que nous désignons habituellement par le mot jour.

Le mot « heure » n’a en soi aucune signification, mais il découle de la division d’un jour en 24 parties égales. Les minutes et les secondes dérivent de la même manière des heures.

Même le temps ne peut être mesuré avec certitude. Selon la science moderne, des observateurs voyageant à des vitesses différentes mesureraient des longueurs de temps différentes pour le même évènement.

Ni le temps ni l’espace ne sont des absolus qui ont toujours existé. Tous deux furent créés par Dieu, et tous deux auront une fin.

CREATION DU SOLEIL ET DES ETOILES

Nous devons maintenant considérer un important problème du point de vue des créationnistes. Genèse 1 :14-17 décrit la création du soleil, de la lune et des étoiles au quatrième jour. Toute preuve scientifique montre que le soleil vint à l’existence soit avant soit en même temps que la terre. Quelques-unes des étoiles sont certainement plus vieilles que le soleil.

Un ultra pourrait solutionner le problème en considérant le fait que Dieu est tout puissant et peut faire toute chose. Il a pu créer le soleil et les étoiles après la terre. C’est en partie vrai. Il y a des choses que Dieu ne peut pas faire. Dieu ne peut pas mentir ! Il ne peut créer de fausses certitudes – de faux témoins – en ce qui concerne l’âge de la terre, du soleil et de l’univers.

Un point de vue plus commun est que le soleil et les étoiles furent créés longtemps avant la terre, mais devinrent visibles seulement au quatrième jour –ou âge- de la création. Le trouble causé par ce point de vue est que les versets utilisent clairement le mot « fit ». Dieu fit deux grands luminaires. Il fit aussi les étoiles. Si vous proclamez employer les mots de manière littérale, vous ne pouvez changer leur pleine signification pour rendre plausible votre interprétation. Fit est différent de devint visible.

Si vous êtes honnête, vous devez admettre que le chapitre un de la Genèse n’est pas littéralement en accord avec la science moderne. Il reflète le point de vue tenu par presque toute l’humanité jusqu’à une date récente que la terre était le centre de l’univers, et que le soleil et les étoiles tournent autour d’elle.

LA NOUVELLE CREATION

Nous-mêmes, si nous sommes nés de l’Esprit, sommes une nouvelle création en Dieu. La nouvelle création de Dieu en esprit est plus grande que l’ancienne dans le royaume naturel. Dans notre état naturel, tout comme la terre, nous sommes sans forme, vide et dans les ténèbres. La nouvelle création de Dieu en nous commence quand Il dit : « Que la lumière soit ». Sans lumière, rien ne peut exister. Puis, il sépara la lumière des ténèbres.

Deux processus ultérieurs de séparation doivent avoir lieu avant qu’il n’y ait la vie. Dieu créa un firmament ou une étendue entre les eaux d’en-haut et les eaux d’en-bas. Les eaux d’en-haut sont des eaux qui abondent en eaux pures du Saint-Esprit. Les eaux d’en-bas sont corrompues, salées par la religion de l’homme et ne produit aucune eau vivante.

Après cela, Il sépara la mer de la terre sèche. Ce processus de séparation a aussi une signification spirituelle dans nos vies.

Deux autres étapes étaient nécessaires avant que le monde fut prêt pour la vie. Au troisième jour, Dieu créa les plantes et les arbres – la végétation du royaume - pour fournir la nourriture et l’ombre. Au quatrième jour, il fit le soleil et la lune. Le soleil représente Jésus-Christ donnant la lumière et la chaleur. Peut-être que la lune représente l’église, réfléchissant la lumière du soleil.

Au cinquième jour, Dieu créa les poissons et les oiseaux. Les poissons vivent dans l’eau, ce qui représente la chair. Les oiseaux vivent dans l’air, ce qui symbolise l’esprit. Jésus appela ses disciples à devenir des « pêcheurs d’hommes ». Quand un poisson est attrapé, il est sorti de l’eau et meurt. Aussi, quand nous venons à Jésus, nous quittons le royaume charnel et mourrons à nous-mêmes. Nous devenons comme les oiseaux qui vivent dans l’air et défient la loi de la gravité. Ainsi, nous nous mouvons du royaume de la chair à celui de l’esprit.

Au sixième jour, nous atteignons le point culminant de la création, qui est l’homme. Le dessein de Dieu pour nous est que nous devenions des hommes spirituels, avec une compréhension spirituelle, de la sagesse, de la force et de la maturité.

LES DEMONSTRATIONS DE L’EVOLUTION

Jésus établit le principe de l’évolution dans Jean chapitre 15, verset 2. Il dit : « Il coupe toute branche en moi qui ne porte pas de fruit, tandis que toute branche qui en porte, il la taille afin qu’elle en porte plus encore ». Paul dit dans Thessaloniciens (1 Thes 5 :21) de tester toute chose et de garder ce qui est bon.

Les espèces du monde naturel évoluent jusqu’à ce qu’elles correspondent parfaitement à l’environnement qui leur conviennent. Le rejeton qui est mal adapté à son environnement meurt ou est tué. Le rejeton qui est mieux adapté vit plus longtemps et a des enfants qui héritent de ses caractéristiques bénéfiques.

Le camouflage fournit un exemple probant. Si un insecte a une descendance de couleurs légèrement différentes, ceux qui ont le meilleur camouflage par rapport à leurs origines vivront plus longtemps et de plus auront la meilleure descendance. Cette descendance héritera de la couleur de leurs parents. Le meilleur camouflage de leur descendance sera à son tour plus adaptée pour vivre et se reproduire. A la fin, après que ce processus ait duré suffisamment longtemps, les insectes se mélangeront parfaitement avec leur environnement.

Quelques personnes sincères objecteront que cette sorte d’explication s’éloigne de la gloire de Dieu. Ils insistent en disant que Dieu fit toute chose parfaitement adaptée à son environnement. La réponse est encore : « Oui, il fit ainsi, mais il le fit par le processus de l’évolution ». Qu’est-ce qui est plus grand, un Dieu qui créé spontanément les espèces parfaitement adaptées à leur environnement, ou un Dieu qui créé une loi qui créé les espèces parfaitement adaptées à leur environnement ? Le premier concept s’adresse à un enfant, le deuxième à un adulte.

L’homme a imité le processus de l’évolution pour améliorer les animaux domestiques. Il permet aux meilleurs animaux de se reproduire et transmettre leurs caractéristiques et de laisser disparaître d’autres variétés. Le résultat est la vache qui donne plus de lait, les cochons qui ont plus de viande, les chevaux qui courent plus vite et sont plus forts, les chiens qui améliorent leurs fonctions par rapport à celles de leurs ancêtres, et ainsi de suite.

L’être humain a fait quelque chose de similaire avec ses propres inventions. Toute évolution ou idée qui est bonne et bénéfique est retenue et trouve des améliorations ultérieures. Les changements qui sont sans profit ou même rétrogrades sont mis au rebut et oubliés.

Les voitures ont évoluées à partir de véhicules encombrants qui pompaient de grandes quantités d’essence et roulaient au pas à de faibles vitesses comparées aux merveilles aérodynamiques, élégantes, brillantes et efficaces que nous avons maintenant. Elles furent au départ des symboles de statut de riche qui grimpait devant tout le long du parcours pour accompagner les coureurs dans leur vitesse afin de leur ouvrir la voie. Elles se garnirent de lumières, de klaxons, de chauffage, de systèmes de verrouillage, augmentèrent leur vitesse, accrurent leur confort et de bien d’autres choses utiles qu’elles n’avaient pas à l’origine. Leur prix a baissé de telle sorte que quiconque appartenant à un pays développé peut prétendre en avoir une.

Les ordinateurs ont évolué d’une manière si spectaculaire des machines « dinosaures » des années 50 à une technicité sophistiquée de nos jours. Les maisons ont évolué à partir des arbres, des grottes et des huttes de terre jusqu’aux habitations aux concepts élaborées dans lesquelles nous vivons maintenant.

L’homme est créé à l’image de Dieu et quand il crée, il imite son créateur. Il utilise le processus de l’évolution.

La Bible elle-même est un contenu de révélations évolutionnistes. Jésus n’est pas né de la descendance d’Eve pour redresser les choses, le lendemain de la chute d’Adam. Au lieu de cela, il est né de Marie des milliers d’années plus tard au temps marqué. Dieu a alors taillé et fait évoluer le monde et la race élue par l’intermédiaire des prophètes et des châtiments pour être prêt à le recevoir.

Mon expérience de Dieu (et sans nul doute la vôtre aussi) a été progressive. Dieu a dû déraciner, arracher, détruire et renverser pour bâtir et planter (citation de Jérémie) en moi et en vous. Pour notre part, nous avons dû tester toute chose, et retenir ce qui était bon. Nous n’étions pas parfaits comme Dieu le souhaitait quand nous expérimentâmes la nouvelle naissance. Dieu a dû travailler en nous jusqu’à présent pour nous conduire vers la perfection. Il a coupé les branches qui ne portaient pas de fruit, et il a taillé les branches qui en portaient afin qu’elles en produisent encore davantage.

LE RAPPORT DE L’EGLISE

Parfois, nous pouvons tirer des leçons de l’histoire.

Beaucoup de choses en science ne sont pas évidentes. Dieu a désigné aussi bien les choses naturelles que spirituelles de telle sorte que vous les découvrez seulement si vous les cherchez. Beaucoup de secrets scientifiques de l’univers sont profondément cachés. Personne, jusqu’à des temps récents, ne pouvait estimer la dimension de l’univers ou la nature des atomes ou des particules atomiques.

Dans le domaine de la nature comme dans celui de l’esprit, Dieu a caché beaucoup de choses hors de portée de vue jusqu’au temps marqué pour leur découvert et leur révélation. Le monde religieux a manifesté plus d’empressement pour supprimer la vérité, tant naturelle que spirituelle, que de la découvrir et la promouvoir.

A l’observateur négligent, la terre semble plus plate que ronde. Les Grecs commencèrent à penser qu’elle était ronde parce qu’ils réalisèrent qu’une éclipse de la lune était constituée par l’ombre de la terre qui la traversait. Ils virent que l’ombre était incurvée. Ils remarquèrent aussi que si l’on voyage au sud, le soleil et quelques étoiles étaient plus hautes dans le ciel. Si l’on va au nord, le soleil était plus bas, et d’autres étoiles telles que l’étoile polaire étaient plus hautes. (Si vous vous rendez aussi loin que possible au pôle nord, l’étoile polaire serait au-dessus de votre tête).

Ils pensaient toujours que la terre était le centre de l’univers et que tout tournait autour d’elle. Il me semble encore qu’ils avaient raison ! C’est seulement quand Copernic puis Galilée étudièrent le ciel et particulièrement les planètes plus sérieusement qu’ils commencèrent à comprendre que la terre et les planètes tournaient autour du soleil. Avec un télescope, Galilée vit que des lunes tournaient autour de Jupiter, et ceci réfuta l’idée que tout tournait autour de la terre. A cause de cette découverte, l’église mit Galilée aux arrêts et le força à se rétracter.

Finalement, quand l’église perdit de vue l’argument de la rotation du soleil autour de la terre, elle dit que cela n’avait aucune espèce d’importance.

Les autorités religieuses ont prospéré dans l’ignorance. Dans le pire des cas, elles ont souhaité prendre la place de Dieu et de Christ ( c’est la définition de l’antichrist) et ont complètement eu la gouvernance sur le corps des gens, leurs pensées et leurs esprits. Elles ont essayé de détruire la crédibilité de tout ce qui ne procédait pas d’elles.

Beaucoup d’inventions scientifiques et de progrès (voitures, avions, télévisions, ordinateurs) ont été perçues comme des nuisances si elles ne mettaient pas en valeur le pouvoir et la position d’un statu quo.

Cette attitude a été endémique dans toutes sortes de groupes dominés par la puissance religieuse, que ce soit les catholiques ou les fondamentalistes, ou les croyants de la Bible, du Coran, ou de tout autre livre. La Science peut amener les peuples à être éloignés de l’église officielle, mais elle ne les conduira jamais hors du champ de Dieu. La Science est l’étude du travail réalisé par Dieu.

CONCLUSION

On ne peut bâtir le royaume de Dieu sur des bases fausses. Nous vivons une époque où l’église traditionnelle est désintégrée et donne la place à un nouvel ordre. Les vraies traditions sont pour nous de garder et d’avancer fidèlement. Les fausses traditions sont des chaînes et des entraves qui nous lient et font de nous des esclaves de l’homme et nous volent notre héritage divin.

Nous devons apprendre à chercher Dieu et à l’interroger jusqu’à ce que nous parvenions à distinguer les deux aspects. Nous devons suivre les instructions de Paul aux Thessaloniciens et tester toute chose pour ne retenir que ce qui est bon.


A5 livret imprimable de cet écrit --- instructions d’impression