CHRONOLOGIE BIBLIQUE

Evènements Années compter d’Adam Jubilées à Ajoutés Nombre Total Années Année Avant ou Après JC
Chute d’Adam 0 0 0 4075
Naissance d’Abraham 1960 40 2000 2129
Exode 2450 50 2500 1639
Dédicace du Temple de Salomon 2940 60 3000 1019
Reconstruction de Jérusalem 3430 70 3500 458
Mort de Jésus 3920 80 4000 33
Achèvement 5880 120 6000 1933

INTRODUCTION

Jésus naquit le 29 octobre de l’an 1 avant Jésus-Christ, le premier jour de la Fête des Tentes. Il mourut à Pâque le 1er mai de l’an 33 après Jésus-Christ. L’Israël moderne devint un état exactement 4000 ans après la promesse de Dieu faite à Abraham, et fut reconnu par les Nations Unies le jour anniversaire solaire de la traversée de la Mer Rouge !

Ces faits et beaucoup d’autres encore sont cachés dans les pages des Ecritures. Dieu les a récemment révélés pour aider son peuple à comprendre ses desseins actuels.

La chronologie est l’étude des temps et des dates. La chronologie biblique est tout particulièrement l’étude des temps et des dates des évènements bibliques. Les dates et les périodes de temps apparaissent sur presque chaque page des différentes parties historiques. Le chapitre 5 de la Genèse donne des détails sur l’âge d’Adam au moment de la naissance de Seth, sur l’âge de Seth à la naissance de son fils Enos et ainsi de suite jusqu’à Noé. Le chapitre 11 nous renseigne depuis Shem, le fils de Noé jusqu’à Abraham. D’autres parties des Ecritures donnent les âges des patriarches au moment de la naissance de leurs fils, sur la durée du règne des juges et des rois d’Israël.

Visiblement la plupart des gens n’ont aucune idée de la signification de tous ces éléments et lisent la Bible, comme si ce cela n’existait pas.

Quand j’étais à l’école, je dus apprendre les dates de tous les rois et reines de notre pays. Pour la plupart d’entre eux, je les ai maintenant oubliées, principalement, parce qu’elles ne renferment aucune signification particulière. La chronologie biblique est, elle, différente. Elle est pleine de signes et de significations.

Ces signes ne sont pas visibles instantanément. Comme beaucoup d’autres actes de Dieu, ils sont cachés jusqu’à ce qu’Il les révèle. Personne ne connaissait le dessein d’un flocon de neige jusqu’à l’invention des microscopes. Des centaines d’autres secrets scientifiques furent cachés à l’ensemble de l’humanité jusqu’à une date récente de la science moderne. Le mystère des desseins de Dieu envers les non juifs fut caché jusqu’à ce qu’Il le révèle à Paul. Ainsi, dans des temps relativement récents, Dieu a ouvert la question du temps. Des révélations ont notamment été communiquées à Sir Edward Denny, au 19ème siècle, et à Arthur Ware ainsi que Frank Paine et leurs associés au 20ème siècle.

Dans cet article, je souhaite expliquer les plus importantes découvertes qu’ils ont faites, et donner ainsi quelques précisions quant à la signification que j’y vois.

Le Livre Miracle of Time de Frank Paine est désormais disponible sur le Web.

TROIS CLES

Beaucoup de gens des temps anciens ont essayé de collecter toutes les informations pertinentes dans la Bible pour obtenir un système de datation précis. Quelques bibles anciennes anglaises ont à la marge des page le système de datation d’un évêque anglais qui calcula que la création pris place en 4004 Avant Jésus-Christ. Malheureusement, d’autres personnes sont parvenues à des conclusions différentes, parce que les relevés variés des temps bibliques apparaissent contredirent chacune d’entre elles et des peuples différents ignorent différents relevés qui ne s’accordent pas avec leurs démonstrations.

Trois idées clés déverouillent la chronologie des Saintes Ecritures.

Premièrement, dans la structure majeure du temps dans les Ecritures, Dieu ignore les périodes de temps quand ses desseins sont temporairement suspendus. L’homme compte le temps continuellement, mais Dieu l’ignore quand ses desseins rédempteurs ne sont pas accomplis. En d’autres termes, une période de temps peut durer 100 ans à échelle humaine normale, mais si les Israélites étaient en captivité pendant 40 ans durant la période considérée, Dieu pouvait la compter comme 60 années.

Deuxièmement, les années dans la Bible ne sont pas de 365¼ jours par an comme nous l’utilisons. Jusqu’à l’Exode, Dieu utilisa les années lunaires qui sont de 354 jours (12 révolutions de la lune). De l’exode jusqu’à la mort de Jésus, il utilisa des années mi-lunaires et mi-solaires. Après cela, il revint à nouveau aux 354 jours par année lunaire.

Troisièmement, les évènements clés dans la Bible se produisirent fréquemment les jours des fêtes juives. Chacun sait que Jésus mourut à Pâque. Quand naquit-il ? Jean chapitre 1 verset 14 nous dit : « La parole a été faite chair et elle a habité parmi nous ». Le mot grec εσκηνωσεν traduit le verbe « habiter » qui, littéralement, veut dire « lancer sa tente ». Autrement dit, « la parole a été faite chair et elle a posé sa tente parmi nous. » Ainsi, Jésus naquit à la fête des Tentes ! Quand on entend d’abord ceci, on pense que c’est une conjecture erratique. Quand on scrute la pensée de Dieu, on réalise que c’était évident que Dieu choisisse ce jour ! En l’an 1 avant Jésus-Christ, le premier jour de la Fête des Tentes était le 29 octobre.

LES CYCLES DE REDEMTION

En appliquant le principe des périodes de temps exclues, nous trouvons que l’histoire biblique est divisée en 4 périodes de 490 années chacune plus une période de 1960 années qui représente 4 fois 490. Ces périodes sont appelées Cycles de Rédemption.

Si vous additionnez toutes les années indiquées dans la généalogie des descendants d’Adam et puis de Noé jusqu’à la naissance d’Abraham, vous obtenez un total de 2008 années. Il peut être démontré qu’il y eut 48 années entre la mort d’Abel et la naissance de Seth. Durant cette période, l’horloge divine s’est arrêtée. Il ne pouvait faire perdurer ses intentions rédemptrices avec Caïn et son offrande. Il dût attendre la naissance de Seth (semence élue). Si on soustrait 48 années de 2008, on obtient 1960.

De la naissance d’Abraham jusqu’à l’Exode d’Egypte, il y a 505 années. Il y a 15 années entre la naissance d’Ismaël et celle d’Isaac. Dieu, à nouveau, attendit la naissance de l’enfant dont l’arbre généaologique porterait le Rédempteur. 505 années minorées de 15 font 490 années.

De l’Exode jusqu’à la dédicace du temple de Salomon, la Bible compte réellement 621 années. Cependant, durant ce laps de temps, il y eut 7 périodes où les Israélites furent assujettis aux tribus voisines, telles que les Philistins. La durée cumulée de ces périodes est de 131 années. En soustrayant 131 de 621, nous obtenons aussi 490.

De la dédicace du temple jusqu’à la reconstruction de Jérusalem par Néhémie s’écoulèrent 560 années durant lesquelles les Juifs connurent la captivité à Babylone pendant 70 années. Comment Dieu a-t-il pu compter d’une telle manière ? Ces 70 années extraites des 560 nous donnent encore 490 années.

Puis de là jusqu’à la mort de Jésus au Calvaire, il y eut encore 490 années non interrompues. Cette période seule de tous les cycles de 490 années est réellement mentionnée dans les Ecritures, dans le langage voilé de la prophétie de Daniel. Dans Daniel 9 : 24, nous lisons : « 70 fois 7 sont arrêtées pour ton peuple et pour la Cité Sainte pour la fin des transgressions, mettre un terme au péché, annihiler la méchanceté et apporter une justice éternelle, pour sceller la vision et la prophétie et pour oindre le Saint ». Ce fut ce verset qui fut à l’origine de la découverte des cycles de 490 années par Sir Edward Denny.

49 et 490 sont des nombres hautement significatifs dans les Ecritures. 49 années, comme mentionné dans le Livre du Lévitique, chapitre 25, furent comptées comme 50. Une année de Jubilée, qui commença au Jour de Repentance de la 49ème année et se termina le Jour de Repentance de la première année du cycle suivant, fut ajoutée aux 49 années pour faire 50. Au cours de cette année-là, toutes les dettes étaient effacées, tous les esclaves rendus libres et toute terre revenait à son propriétaire initial. 490 années comportent 10 années de jubilée, et cependant comptent pour 500 années. De la même manière, 1960 années incluent 40 jubilées et comptent pour 2000 années. Il est étonnant de constater, en tenant compte de ceci, que le 50ème jubilée –le jubilée des jubilées- fut l’Exode de la sortie d’Egypte. Quel statut de liberté pour les esclaves ! La période de restauration à partir de la sortie de Babylone se produisit à un autre jubilée. Cette fois, le 70ème. La crucifixion, l’exode ultime et la libération dernière des esclaves – eut lieu au 80ème jubilée. 8 est le chiffre associé tout spécialement à Jésus.

Pour plus de détails sur ce point, lire L’année du Jubilée.

Nous trouvons le nombre 490 dans le nouveau testament. Jésus dit à Pierre qu’il devait pardonner à son frère non pas 7 fois, mais 70 fois 7, soit 490 ! Ces cycles de 490 années sont clairement associés au pardon et à la rédemption.

Les cycles de rédemption sont résumés dans le tableau situé au début de cet article. J’expliquerai plus tard la dernière mention dans ce tableau.

IMPLICATIONS

Ici, nous devons faire une pause pour étudier quelques implications de ce que je viens de montrer.

En premier lieu, Dieu a le contrôle absolu de l’histoire. Toute chose se produit exactement en accord avec son plan. Tout comme les cheveux de notre tête sont comptés, et tout comme un moineau ne tombe sur le sol sans qu’il le sache, ainsi chaque détail du temps est sous son contrôle. Ne pas craindre. Dieu accomplira tous ses desseins au temps exact fixé par Lui. Votre vie est dans ses mains.

En second lieu, nous devons réaliser que Dieu ne mesure pas le temps de la même manière que l’homme. Einstein surprit le monde scientifique en annonçant que le temps était relatif. La durée du temps entre deux évènements n’est pas absolue et figée. Cela dépend de qui l’observe. Il en va de même, à plus forte raison, avec Dieu. C’est ainsi possible qu’à échelle humaine, on se réfère à une période de 70 ans, mais pour Dieu il n’y a aucune référence de temps.

Qu’en est-il de nos vies personnelles ? Le temps s’arrête quand nous donnons naissance à des Caïns et des Ismaêls. Tous deux symbolisent le fruit de la chair, mais la chair et le sang ne peuvent hériter du royaume des cieux. Le temps s’arrête quand les Philistins ou les Madianites nous gouvernent. Le temps s’arrête quand nous sommes retenus au loin, captifs de Babylone. Apprenons les leçons de l’horloge de Dieu dans nos vies.

Les années non comptabilisées par Dieu nous enseignent quelque chose de bien différent. Il me semble que Dieu commença à mesurer le temps seulement à partir de la création d’Adam. A l’échelle humaine, le comptage scientifique donne des milliards d’années avant cette date. Aux yeux de Dieu, le temps n’existe pas en dehors de l’homme. Tout ce qui a existé avant est compté comme nul. Jusqu’à ce qu’il créa l’homme à son image, le temps n’existait pas.

Si ceci est juste, tout conflit entre les scientifiques et la chronologie biblique disparaît. Ils ont chacun séparément leur propre mesure du temps.

12 JUIN 1933

La période globale des 80 jubilées enregistre 4000 années de l’histoire biblique. Qu’advient-il si nous ajoutons 40 autres jubilées ou 2000 années (lunaires) à compter de la date de la mort de Jésus ? Nous parvenons ainsi au 12 juin 1933. Cette date est hautement significative dans le calendrier divin ! Je vais maintenant l’expliquer.

Vers la fin de l’année 1932, un groupe d’étudiants bibliques, conduit par Arthur Ware, se penchait sur l’étude de la prophétie des 7 temps durant lesquels Jérusalem devait être détruite et les païens diriger le monde. Cette prophétie apparaît 3 fois, en différents endroits dans la Bible. Elle est illustrée par le rêve du roi Nabuchodonosor et son achèvement est dans Daniel chapitre 4. Jésus dit que Jérusalem serait foulée aux pieds par les nations jusqu’à ce que le temps des nations soit accompli (Luc 21 :24). Le Livre de l’Apocalypse 11 : 2 reprend le même thème, en donnant plus de détails dans les chapitres suivants. Un temps est une période de 360 années. 7 temps font donc 2520 ans. Arthur Ware et ses amis ont examiné les étapes progressives de restauration de la terre d’Israël par le peuple Juif. Ils ont calculé que cette période de temps prendrait finalement fin au mois de juin à venir, et ils crurent que Jésus reviendrait alors en puissance et en gloire pour établir son royaume. En conformité avec cela, ils organisèrent une réunion à Londres où ils mirent en garde que la fin des âges allait arriver dans 200 jours.

En avril 1933, ils lancèrent un nouvel avertissement public que la fin des âges allait se produire dans 40 jours, soit aux alentours du 12 juin. Cette fois, l’information publique fut dispensée plus largement aussi bien dans tous les principaux journaux que lors de réunion publique.

Comme le 12 juin arrivait, il se sut qu’une conférence de tous les leaders des principaux pays du monde avaient été conviés pour une réunion à Londres. C’était la première fois dans l’histoire que des représentants des principaux pays se réunissaient. L’objectif était de résoudre les problèmes économiques du monde qui, au cours des années passées récentes, avaient été très sérieux. La conférence commença à 15 heures par la déclaration du roi George V et l’adresse de bienvenue du Premier Ministre britannique à l’égard des délégations ; mais, à vue humaine, le jour passa sans que se produise le moindre signe apparent d’accomplissement des prophéties venant de groupe d’hommes inconnus.

Un fait, cependant, doit être relevé. Dans toutes les interventions majeures lors de la conférence, il ne fut aucunement mention de Dieu. Les dirigeants du monde s’étaient rassemblés pour résoudre les problèmes du monde, mais sans aucune considération pour son Créateur. Ceux qui ont l’habitude de vivre leurs vies sans peu ou prou de référence à Dieu ne trouveront rien d’étrange en cela, mais ceux qui connaissent vraiment Dieu comme le Roi omnipotent de l’univers et ont appris à distinguer les choses selon une perspective divine peuvent apprécier la signification de cette omission. L’homme, dans sa façon de gouverner, a pleinement établi qu’il pouvait se passer de Dieu, démontrant ainsi son rejet de Lui.

La conférence se prolongea pendant quelques semaines, puis fut ajournée sans qu’aucun problème n’eût trouvé de solution et sans qu’aucune planification pour des réunions à venir ait eu lieu. Son échec fut un facteur déterminant dans l’apparition de la seconde guerre mondiale.

Les évènements ne se produisirent pas comme les 6 hommes les avaient attendus, mais leur conviction resta intacte qu’ils avaient à agir au-delà de toute instruction divine. Ils n’avaient fait aucune erreur, ni rejoints les rangs d’illuminés égarés de l’histoire religieuse qui avaient prononcé des prédictions similaires. Ils travaillèrent à rendre compréhensive une étude de la chronologie biblique, et leurs découvertes au cours des années qui suivirent confirmèrent largement que Dieu avait conduit leurs actions.

Ils découvrirent que non seulement la fin des principales mesures du temps des païens tombait le 12 juin 1933, mais que trois autres périodes chronologiques se terminaient à la même date, ce qui faisait en tout 4 périodes, comme suit :

Chacune de ces périodes prit fin exactement le 12 juin 1933.

J’ai connu personnellement à la fois Arthur Ware et Frank Paine dans les dernières années de leurs vies, et j’ai apprécié profondément de partager avec eux. Tous deux ont consacré le reste de leurs longues vies à étudier la chronologie biblique. Ils construisirent sur les fondations effectuées par Sir Edward Denny et Gratton Guiness au 19ème siècle. Tous deux, Frank et Arthur sont maintenant avec le Seigneur. S’ils continuent d’étudier la chronologie biblique, je suis incapable de le dire.

Les faits que je présente dans cet article sont dérivés de leurs propres écrits. Toutes interprétations de ces faits sont les miennes et peuvent différer des leurs.

LA VIE DE JESUS

Personne ne sera surpris d’apprendre que tous les évènements de la vie de Jésus furent parfaitement orchestrés par Dieu. Paul y fait allusion quand il écrit « lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils » (Galates 4 : 4). Le temps évident (en toute divine logique) pour Jésus de naître était la Fête des Tabernacles. Jésus reposa dans une mangeoire (il était le Pain de Vie), sans doute dans quelque chose qui s’apparentait à un abri ou à un tente. La Bible ne fait aucune allusion à une étable. En l’an 1 avant Jésus-Christ, la Tête des tentes débutait le 29 octobre.

Jésus fut baptisé par Jean le Jour de Repentance qui tombait le 5 octobre en l’an 29 après Jésus-Christ. Après un jeûne de 40 jours, il commença son ministère le 26 novembre de la même année. C’était à son trentième anniversaire, ce qui était de par la loi le premier jour de service d’un prêtre. Le mariage à Cana eut lieu 3 jours plus tard, le 29 novembre.

La dernière visite de Jésus à Jérusalem fut en l’an 33 après Jésus-Christ. Marie de Béthanie lui oignit les pieds avec de l’huile le 26 avril de cette année-là. Jésus était alors âgé de 33 ans (en années lunaires) et dût atteindre le 10ème jour du 7ème mois de sa 34ème année ! C’était son Jour personnel de Repentance (le Jour de Repentance est le 10ème jour du 7ème mois). Il s’était écoulé exactement 1300 jours entre le Jour de Repentance et le baptême dans le Jourdain. Ce fut exactement, également, 2000 années lunaires plus tard que le déclenchement de la guerre de Kippour eût lieu, le 6 octobre 1973 –autre Jour de Repentance ! -.

Jésus mourut le vendredi 1er mai et se réveilla à minuit le dimanche, ce qui fit que sa résurrection eut lieu le lundi 4 mai au matin (si ce n’était pas le cas, il n’aurait pas pu avoir passé 3 jours et 3 nuits dans le tombeau). Sur tous les détails concernant la naissance et la mort de Jésus, l’église est complètement dans l’erreur.

Encore beaucoup d’autres dates sont restées cachées dans les Ecritures jusqu’au temps voulu par Dieu pour les révéler à ceux qu’il avait choisi pour ce dessein au 20ème siècle.

La Bible n’est pas un livre d’histoire ordinaire. Elle retrace et met en exergue les choses qui sont importantes aux yeux de Dieu. Quelques années brèves ou même des jours à la signification importante pour Dieu occuperont parfois plusieurs chapitres. A d’autres fois, plusieurs années ou même plusieurs siècles prendront seulement quelques lignes. Dieu ne compte pas comme l’homme compte. Comme le dit Esaie : « Car mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies, Dit l’Éternel. 9Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, Et mes pensées au-dessus de vos pensées » (55 :8-9). Ceci est vrai tant que le merveilleux travail du Saint-Esprit n’a pas renouvelé nos esprits pour que ses pensées et ses voies deviennent nôtres.

Alors, nous découvrons les dates des évènements importants aux yeux de Dieu qui sont profondément cachées dans son Livre. La vie de Jésus contient plus d’évènements datés qu’aucune autre période de l’Histoire biblique. Ainsi, la chronologie des Ecritures donne à Jésus la même prééminente place que toute la Bible lui donne dans son ensemble. Sa naissance, son ministère et sa mort sont des évènements centraux de tout temps et de toute éternité.

Les mesures du temps sont comme des points lumineux dans un escalier. Ils sont habitués à mettre en lumière l’acteur le plus important, particulièrement quand il est en train d’accomplir ses actes les plus cruciaux. Ils focalisent avec une intensité toute spéciale sur Jésus. Leurs rayons les plus brillants sont sur sa mort et sa résurrection. Ils illuminent aussi sa naissance, les phases de démarrage de son ministère, et les phases finales.

Après la période de Jésus et celle de la première église, la chronologie devient silencieuse et les points lumineux sont estompés jusqu’à ce qu’ils refocalisent à nouveau pour briller au 20ème siècle et les jours dans lesquels nous sommes.

ISRAEL

Au cours du dramatique 20ème siècle, je crois que le peuple Juif et la terre d’Israël ont connu des évènements plus dramatiques que ceux de n’importe quelle autre nation. Aucun peuple n’a été dispersé à travers le monde pendant près de 1900 ans, puis s’en est retourné pour réclamer son pays originel. L’effroyable destruction massive de 6 millions de Juifs par les Nazis, sous Hitler, doit aussi être unique dans l’histoire (bien qu’Haman, l’Agagite, tenta de faire la même chose du temps d’Esther).

Il ne sera sans doute pas surprenant pour ceux qui sont déjà parvenus à ce point de lecture, que chaque évènement majeur du 20ème siècle ayant trait à Israël et aux Juifs, a été exactement programmé par dieu. Les faits suivants vont illustrer ceci.

Comme déjà mentionné, Jésus dit que Jérusalem serait foulée aux pieds par les nations jusqu’à ce que le temps des nations soit accompli. Ces temps sont de 7 périodes de 360 années chacune, totalisant 2520 années. Jérusalem s’affaiblit de plus en plus et finalement tomba aux mains des Babyloniens, sous Nabuchodonosor, après une période de temps. Les Juifs revinrent sur la terre d’Israël et Jérusalem fut libérée d’un gouvernement étranger après ce qui correspond à une période de temps. Deux des principaux évènements furent la libération de Jérusalem des mains des Turcs en 1917 par le Général Allenby et la proclamation de la naissance de l’Etat d’Israël en 1948. L’intervalle entre ces deux évènements majeurs du déclin et de la chute de Jérusalem fut exactement de 2520 ans.

Israël s’auto-proclama Etat indépendant le 14 mai 1948, et fut reconnu par Les Etats-Unis. Cette date marque la fin des temps des païens, 3 jours plus tard, le 17 mai, l’URSS reconnut Israël, soit exactement 4000 années après la date où Dieu confirma son alliance avec Abram, en lui promettant une terre (alors appelée Canaan –Genèse 15). L’Etat d’Israël fut finalement reconnu par la Société des Nations (maintenant les Nations Unis) 360 jours plus tard, le 11 mai 1949, à minuit. L’Exode avait eu lieu le 11 mai 1639 avant Jésus-Christ ! D’autres exemples de mesure exacte du temps relatent le commencement de l’Etat d’Israël.

Qu’est-ce alors que l’holocauste ? Dieu avertit Abraham de « l’horreur d’une grande ténèbre » qui devait arriver. Ceci trouva son accomplissement premièrement par 3 jours de ténèbres sur la terre d’Egypte, puis par 3 heures de ténèbres lors de la pendaison de Jésus sur la croix, et finalement par 3 années de ténèbres quand 6 millions de Juifs périrent dans les camps de concentration en Europe. Ces évènements sont liés chronologiquement, mais certains détails dépassent le cadre de cet article. 3 années après la fin de cet épouvantable scénario de « mort » de l’holocauste, nous assistons à la résurrection de l’Etat d’Israël.

Jérusalem, cité de la paix, a été assiégée, au cours de son histoire, pas moins de 30 fois et détruite au moins 3 fois. C’était la place que Dieu a choisi, sous l’ancienne alliance, pour déposer son nom. La période de temps qui va du siège de Nabuchodonosor, en 588 avant Jésus-Christ, jusqu’à la récupération finale par les Juifs en juin 1967, est indiquée par ces paroles de Jésus : « piétinée par les nations ». Le peuple Juif a passé la plupart du temps en diaspora ou dispersé à travers le monde. Nous pouvons et devons nous émerveiller de l’étonnante démonstration de la main de Dieu dans leur restauration sur la terre d’Israël et louer Dieu pour ce qu’Il a fait pour eux. Mais n’y-a-t-il pas plus à apprendre pour nous ? Je crois qu’il y a une profonde et primordiale leçon à tirer de leur histoire que la plupart des gens ne l’ont vue.

L’Israël naturel visible est un symbole du véritable Israël spirituel de Dieu. Au-delà de la Jérusalem terrestre, nous devons voir la Jérusalem céleste. Celle-ci a aussi été piétinée par les gentils spirituels, et son peuple dispersé loin de sa terre spirituelle. Pendant des siècles, des papes, des évêques et des prêtres (gentils spirituels) ont gouverné le vrai peuple de Dieu et l’a traité spirituellement de la même manière que les gentils physiques ont traité les Juifs. Longtemps après, la réforme du monde protestant a poursuivi la voie de l’église catholique, centrée sur l’homme, tout en changeant l’apparence extérieure. Encore trop souvent, l’aveugle ne conduit pas seulement un autre aveugle, mais essaie de conduire tout aussi bien, au moins partiellement, celui qui voit.

Au même moment de la libération de la Jérusalem terrestre des mains des nations, je crois que Dieu libérait la Jérusalem céleste d’un gouvernement païen. Dans les 30 dernières années, on a vu un grand nombre de gens quitter les églises établies pour se réunir dans la simplicité de leurs maisons, avec Jésus au centre. Ils ont échappé au contrôle et à la domination ecclésiale. Spirituellement, ceci constitue une grande étape dans le processus de retour d’une diaspora spirituelle pour revendiquer la cité sainte.

C’est aussi au cours de la même année de 1948, année du relèvement de l’Etat d’Israël qu’eut lieu un réveil très significatif dans toutes les Amériques. Le point culminant de ce réveil fut le «ministère du Corps ». Désormais, les églises n’étaient plus dominées par un seul homme, « super manager », sous la forme de pasteurs, de ministres du culte ou de prêtres. Chaque croyant devint un membre du Corps de Christ, et chacun fut capable de remplir sa fonction et de communiquer la vie spirituelle à d’autres.

La plupart des gens sont trop ignorants tant de l’histoire juive que de celle de l’église pour saisir le plein impact de ce que je suis en train de dire. L’histoire juive est un sujet embarrassant pour l’église. Les Juifs ont été persécutés, tués et massacrés dans presque chaque pays de l’Europe dite chrétienne. Ils ont souffert au travers des siècles de toute forme de discrimination raciale. Souvent, alors qu’ils venaient juste de se sentir en sécurité et prospéraient dans un pays nouveau, une nouvelle persécution s’élevait et les obligeait à fuir avec le peu qu’ils pouvaient prendre dans leurs mains pour commencer encore à partir de rien à reconstruire leurs vies et leurs communautés. A la lumière de plusieurs siècles d’une telle souffrance, l’établissement de l’Etat d’Israël, en accomplissement de la prophétie biblique et des siècles de prière juive prend une nouvelle signification. Ici, au moins, se trouvait un havre de sécurité et une demeure pour le peuple Juif. Ici, au moins, selon les paroles du chant national d’Israël, ils pouvaient être un « peuple libre dans leur propre pays ».

L’histoire de l’église est une histoire similaire. Quand elle est écrite par l’église, elle est souvent un catalogue d’hérésies et de fausses doctrines et autres offenses commises contre l’établissement. La vérité est à l’opposé de cela. La prophétie de Paul, dans 2 Thessaloniques 2 : 3-4, a été accomplie : « Que personne ne vous séduise d’aucune manière; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme de la méchanceté, le fils de la perdition, l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore, jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu ». L’homme de la méchanceté s’est introduit lui-même au centre de l’église visible structurée. Des doctrines, en partie vraies et fausses, ont été utilisées pour maîtriser et contrôler les esprits humains, et les amener à la sujétion. Des millions au cours de l’histoire de l’église ont été tués pour s’être insurgés contre elle au nom de la liberté et de la vérité. Beaucoup, beaucoup d’autres ont continué de vivre mais dans les ténèbres et des chaînes spirituelles.

Désormais, finalement, ce jour est arrivé et l’homme de la méchanceté a été révélé. La Jérusalem céleste est en train d’être libérée des mains de ceux qui l’ont piétinée.

UN AGE NOUVEAU

Nous allons revenir au 12 juin 1933. Que s’est-il réellement produit lors de cette date si significative ? Je crois que ce fut le commencement d’un âge nouveau. Je crois qu’à ce moment-là, nous sommes entrés dans le Jour du Seigneur.

Quelques périodes charnières dans l’histoire, tant divines que séculaires, sont dramatiquement et largement publiées. D’autres sont presque inconnues.

La naissance d’Abraham eut lieu, comme nous l’avons vu, exactement 2000 ans à partir d’Adam. Tandis que Terah (qui connaît ce nom de nos jours ?) tenait son nourrisson dans ses bras, pouvait-il croire que ce bébé deviendrait le nom le plus connu dans l’histoire. Tout chrétien, Juif ou Musulman connaît le nom d’Abraham. Avec Dieu, un âge nouveau avait commencé, mais personne sur la terre ne le savait.

De même, 500 ans plus tard, un immense attroupement d’esclaves s’enfuit de l’une des superpuissances du monde. Moïse conduisit les Israélites hors d’Egypte. L’importance de cet évènement eût des répercussions bien au-delà de qui aurait pu être imaginé dans ce temps-là.

1500 années plus tard, dans un coin reculé de l’empire romain, un leader religieux peu connueut une fin de vie très douloureuse du fait des pratiques romaines d’exécution. En apparence, il était seulement l’un de beaucoup d’infortunés qui se trouvaient du mauvais côté des Autorités romaines. Pour Dieu et pour nous, à présent, c’était la période charnière ultime de toute l’histoire.

Pierre (2 Pierre 3 : 10) et Paul (1 Thessaloniciens 5 : 2) dirent tous deux que le jour du Seigneur viendrait comme un voleur dans la nuit. Lorsque le voleur s’introduit de nuit, personne n’en a connaissance jusqu’à ce que le jour vienne. Alors, seulement, est découverte la perte de ce qui a été dérobé.

De part et d’autre de notre date de 1933, il y eut 2 guerres d’un genre que l’humanité n’avait pas encore rencontré. Aucune comparaison historique ne peut être faite. Elles jouèrent leur part dans la venue d’un âge nouveau.

Le monde occulte croit que nous sommes dans un nouvel âge, et certains veulent le proclamer pour leur maître. L’homme de la rue sait que nous sommes dans un nouvel âge. Qu’il l’appelle l’âge scientifique, l’âge nucléaire, l’âge des ordinateurs ou par tout autre nom, il est clair que le monde a changé irréversiblement depuis le temps de nos aïeux, et ce, dans presque chaque pays. Parfois, il semble que seule l’église dort sur la croyance que toute chose ressemble à ce qu’elle a toujours été.

LE JOUR DU SEIGNEUR

Tant les écrivains de l’ancien que du nouveau Testament parlent du Jour du Seigneur. Le 4ème commandement parle du Shabbat comme le Jour du Seigneur. L’un est le symbole de l’autre. Si un jour, comme le dit Pierre, est comme 1000 ans pour Dieu, 6 jours sont comme 6000 ans. Les 6 jours ou 6000 ans de l’homme sont à présent terminés et le Jour du Seigneur a commencé !

Depuis Adam jusqu’au siècle dernier, Dieu permit à un gouvernement humain de diriger la terre. A l’échelle nationale, il a désigné et permis que des rois, des présidents et des premiers ministres gouvernent les pays du monde. Les maîtres du monde économique et social ont gouverné sur des serviteurs, et des directeurs sur des travailleurs. A l’échelle de la famille, les maris ont dirigé leurs femmes, leurs parents et leurs enfants. Dans les églises, les évêques, les prêtres et les pasteurs ont gouverné sur ce qu’ils ont appelé leurs troupeaux. Mais, dans tous ces cas, nous avons constaté des échecs, et nous sommes maintenant témoins de leur dissolution. En juin 1933, Dieu mit fin officiellement au gouvernement humain. Six, dans la Bible, est le chiffre de l’homme et 6000 ans, de deux estimations différentes, sont venus à terme. 7 est le chiffre de Dieu et le gouvernement divin a maintenant commencé.

Dieu est en train de préparer à présent «l’enfant mâle» qui doit gouverner le monde avec une verge de fer. Il y a une seule qualification pour ce gouvernement, c’est être comme Jésus. Sa justice, sa sagesse, sa puissance et son amour sont essentiels pour conduire le monde. Ces qualités sont ostensiblement absentes de nos jours chez les leaders de ce monde, même chez ceux qui se disent être ses disciples. Ceux que Dieu est en train d’appeler à gouverner le monde doivent et auront à partager premièrement le rejet et la crucifixion de leur maître. Seuls ceux qui ont partagé ses souffrances peuvent régner avec lui. Au travers de ces souffrances, ils seront purifiés, purgés et délivrés de leur nature charnelle.

En ces jours, Dieu est en train de travailler au sein de l’église visible. Il est en train d’accomplir un autre travail sur la terre d’Israël et parmi son peuple Juif. Dans chaque activité de l’Esprit de Dieu, nous nous réjouissons et le glorifions ; mais je crois que son travail premier dans ce temps est la préparation sereine et cachée de « l’enfant mêle » qui doit régner avec Christ.

Nous sommes arrivés à la fin des 6000 ans à partir d’Adam, et nous sommes également à la fin des 2000 années lunaires à partir de la crucifixion et la résurrection de Jésus. Il fut 2 jours dans le tombeau et le 3ème jour il ressuscita. Tout comme Jésus, la Tête, passa 2 jours physiques dans la tombe, ainsi Son corps a passé deux jours dans la tombe, chacun équivalent à mille ans; mais ces 2 jours sont maintenant dépassés et le temps glorieux de sa résurrection physique est à présent à portée de main. C’est le temps pour ses saints de sortir de leurs tombes et d’entrer dans la Cité Sainte. C’est le temps d’enlever les habits de deuil et, comme Lazare, de sortir de la tombe.

Nous voyons cette grande vérité de la résurrection proclamée visiblement sous nos yeux dans la nation d’Israël. Cette nation est sortie de la tombe où le peuple avait été enterré au milieu des autres nations du monde, pour revendiquer sa propre terre. De la même manière, le peuple spirituel de Dieu sort des tombes des liens des dénominations et de la captivité de Babylone où ils ont langui pendant 2 millénaires et se meuvent pour posséder leur terre promise.

CONCLUSION

Alors que Jésus se tenait sur le Mont des Oliviers et pleurait sur la ville de Jérusalem (Luc 19), il prédit tout ce qui devait lui advenir parce son peuple n’avait pas reconnu le temps de sa visitation. Pierre et les autres disciples reconnurent Jésus par une révélation du Saint-Esprit. Je ne crois pas un seul instant qu’ils le reconnurent parce qu’ils avaient étudié la prophétie de Daniel. D’autre part, les Scribes et les Pharisiens avaient étudié les Ecritures. Sans une révélation divine, ils n’étaient pas capables de reconnaître le temps de leur visitation et se tenir prêts à recevoir le Messie d’Israël.

C’est, de nos jours, un nouveau temps de visitation divine. Nous devons le savoir spécialement et principalement par le témoin caché qu’est le Saint-Esprit. L’étude des Saintes Ecritures et de leur chronologie cachée se trouve alors à l’endroit témoin pour confirmer ce que le Saint-Esprit nous dit.

SUPPLEMENT

Je vais maintenant donner une liste de quelques évènements importants, en les datant, à la fois dans les Ecritures et dans les temps modernes. Je reproduis simplement ici sans explication ou commentaire quelques unes des découvertes d’Arthur Ware et de Frank Paine. Avec à propos, j’ai aussi mentionné la Fête à laquelle cet évènement se produisit.

Un autre item est mentionné avec pertinence. Notre calendrier actuel est décalé de 2 jours par rapport au calendrier en cours du temps de Jésus. Ceci est dû au fait que le Pape Grégoire apporta un correctif à l’erreur accumulée dans le calendrier en 1582, il soustraillit seulement 10 jours là où il aurait dû en compter 12. Ce qui eut pour conséquence de décaler la date anniversaire de la naissance de Jésus du 29 octobre au 27. L’anniversaire de sa mort est le 29 avril alors qu’il mourut le 1er mai.

LISTE DE DATES
Evènement Date Epoque Fête
Premier jour de la Semaine de la Création 04/03/4075 Avant JC
Chute d’Adam 19/04/4075 Avant JC
Début des années de Rédemption 20/04/4075 Avant JC
Le Déluge 15/06/2470 Avant JC
Naissance d’Abraham 23/11/2129 Avant JC
L’arrivée de Jacob en Egypte 1848 Avant JC
L’Exode 12/5/1639 Avant JC
Traversée de la Mer Rouge 14/5/1639 Avant JC
L’entrée d’Israël en terre de Canaan 16/4/1599 Avant JC
La chute des murs de Jéricho 12/5/1599 Avant JC
L’intronisation de Saül 1111 Avant JC
L’intronisation de David 1072 Avant JC
L’intronisation de Salomon 1032 Avant JC
La Dédicace du Temple de Salomon 28/10/1019 Avant JC Tabernacles
La prophétie d’Esaïe sur Emmanuel 3/5/742 Avant JC
Le siège de Jérusalem par Nabuchodonosor 8/1/588 Avant JC
La vision des 70 semaines de Daniel 22/6/537 Avant JC
Le commencement des 70 semaines 24/4/458 Avant JC
La visitation de l’ange Gabriel à Marie 31/01/1 Avant JC
La naissance de Jean le Baptiste 04/06/1 Avant JC
La naissance de Jésus 29/10/1 Avant JC Tabernacles
Le début du témoignage de Jean le Baptiste 25/04/26 Après JC
Jean baptise Jésus 05/10/29 Après JC Jour de Repentance
Commencement du ministère de Jésus 26/11/29 Après JC
Marie oints Jésus à Béthanie 26/04/33 Après JC Jour de Repentance
Mort de Jésus 01/05/33 Après JC Pâque
Résurrection de Jésus 04/05/33 Après JC Fête des prémices
Ascension de Jésus au ciel 13/06/33 Après JC
La Pentecôte à Jérusalem 22/06/33 Après JC Pentecôte
La pentecôte des Gentils dans la Maison de Corneille 1 22/06/36 Après JC Pentecôte
La prédiction de la fin des temps 27/11/1932 Après JC
L’achèvement des temps 12/06/1933 Après JC
La naissance de l’Etat d’Israël 2 14/05/1948 Après JC
La guerre des 6 jours 05/06/1967 Après JC
La guerre de Yom Kippour 3 06/10/1973 Après JC Jour de Repentance

1Trois ans exactement à compter de la Pentecôte à Jérusalem.
24000 années lunaires à compter de l’appel d’Abraham et l’anniversaire de la traversée de la Mer Rouge.
32000 années lunaires à compter du Jour de Repentance quand Marie oignit Jésus.

A5 livret imprimable de cet écrit --- instructions d’impression