VIOLENCE EN

CHRETIENTE ET EN ISLAM

-

DIFFERENCES ENTRE

JESUS ET MAHOMET

Préambule

Tristement, peu de gens qui se disent Chrétiens durant les 2000 ans écoulés sont de vrais disciples de Jésus-Christ ; sinon, le monde serait dans un tout autre état.

Heureusement, peu de gens qui se disent musulmans (ou islamistes) durant les 1400 années écoulés sont de vrais disciples de Mahomet; sinon, le monde serait dans un tout autre état.

Dans cette étude, je vais expliquer pourquoi.

Toutes les religions se ressemblent-t-elles plus ou moins ? Un grand nombre pense que oui. La Chrétienté et l’Islam, au prime abord, sont similaires. (J’utilise ces deux expressions dans leur sens le plus large, signifiant quiconque se réclame du christianisme ou de l’islam). Ils apparaissent avoir des codes moraux similaires. Tous deux proclament dominer le monde. Le monde sait que ces deux religions ont connu des périodes de violence et ils désignent en particulier le temps des Croisades qui furent faites au nom même du Christ. Chacun connaît, bien sûr, la violence moderne faite au nom de Mahomet. La Chrétienté et l’Islam ont infiniment plus d’adhérents que l’Hindouisme ou le Bouddhisme qui sont leurs seuls vrais rivaux. Actuellement, le monde compte environ 2,3 milliards de chrétiens et 1,6 milliard de musulmans (encore une fois pris dans son sens large).

Combien parmi ces 2,3 milliards de chrétiens sont de réels disciples de Jésus ? Combien parmi ces 1,6 milliards de musulmans sont de réels disciples de Mahomet ?

Les chrétiens suivent-ils fidèlement les enseignements de la Bible et les musulmans ceux du Coran ?

Pour répondre à ces questions, je vais aborder 4 aspects de ces religions et les comparer.

LEUR MANIERE ACTUELLE DE S’EXPRIMER

Les expressions modernes de la Chrétienté et de l’Islam sont très diverses.

Des centaines, voire des milliers, de dénominations se réclament de la chrétienté et plusieurs d’entre elles, telles que les Mormons ou les Témoins de Jéhovah, proclament détenir le monopole de la vérité.

Dans l’islam, il existe aussi plusieurs courants. Les deux principaux ont les Sunnites, qui regroupent environ 85 % d’adhérents, et les Shiites, environ 15%. Les autres, tels que les Souffistes, les Ahmadites et les Alawites, etc, sont assurément moins nombreux.

Une petite minorité de musulmans croit qu’ils doivent user de violence pour répandre leur foi, mais cette minorité est assez vaste pour causer désordres et destructions dans le monde entier. 1% de ces 1,6 milliards c’est 160 millions ! Le site The Religion of Peace rapporte une moyenne de 4 à 5 atrocités par jour due à des musulmans. Ces atrocités se produisent tant dans les pays musulmans et les autres dits chrétiens.

Des réservistes chrétiens sont basés en plusieurs pays africains tels que la République Centre-Africaine, le Nigéria, l’Uganda, et la Syrie et l’Irak. La plupart de ces groupes existe pour se protéger contre les musulmans.

Des individus se disant chrétiens sont aussi responsables de quelques actes de violence, mais rien de comparable à ce qui existe chez les musulmans. (Le site Christian Terrorism dénonce les cas de terrorisme chrétien qu’il concerne le passé ou le présent).

Les musulmans violents et les chrétiens violents sont-ils de vrais représentants de leur religion ? Nous répondrons à cette question à la lumière de leur histoire, de leurs livres sacrés et de leurs fondateurs.

HISTOIRE

La majeure partie de l’histoire de ces religions baigne dans le sang. Chacun a entendu parler des Croisades, de l’Inquisition et de l’Holocauste. Peu de gens en Occident en savent beaucoup sur l’histoire de l’Islam.

LA PLUS RECENTE HISTOIRE DE LA CHRETIENTE

La plus récente histoire de la chrétienté incluse des périodes de violence brutale. La pire fut celle de L’Inquisition. Certains avancent le chiffre de 50 millions de morts, Protestants et Juifs tout confondus. D’autres situent leur nombre seulement en milliers ou dizaines de milliers. Sans surprise, les historiens catholiques ou protestants divergent sur ce point.

Les Croisades comptèrent entre 1 et 3 millions de morts et plus pour une période de 200 ans. Leur objectif était de reconquérir la « Terre Sainte » tombée dans les mains des musulmans, mais un grand nombre de Juifs furent tués tout le long du trajet de l’Europe vers Israël.

Six millions de Juifs et autres périrent dans l’Holocauste dans une Europe nommément chrétienne bien que, sauf pour l’Inquisition et les Croisades, ceci ne fut pas effectué au nom du Christ.

Plusieurs personnes mettront l’accent sur l’expansion de la chrétienté au travers des empires européens. L’Angleterre, la France, l’Espagne, le Portugal et la Hollande ont tous eu des colonies outre-mer dans différentes parties du globe. Toutes, bien évidemment, furent conquis par la force Les missionnaires, protestants et catholiques, suivaient les armées conquérantes. Dans ces pays conquis, Ils répandirent alors diverses versions du Christianisme. Toutefois, bien que la conquête fût faite par la force, bien évidemment, il n’en va pas de même de l’expansion de la foi du christianisme. Les pays conquis furent libres de continuer à pratiquer leur propre religion.

Protestants et catholiques se sont combattus et brûlés jusqu’au poteau.

Cette violence et ce désir de conquête étaient-ils en harmonie avec les enseignements de la Bible ?

Jésus encouragea-t-il ses disciples à pratiquer ces actes pour répandre son message ?

DEBUT DE L’HISTOIRE CHRETIENNE

Les débuts de l’histoire chrétienne débordent de sang répandu. Le sang qui était celui des chrétiens même ! Beaucoup des premiers disciples de Jésus virent leur foi scellée dans le sang. Le Nouveau Testament rapporte les martyrs de Pierre et de Jacques. De fréquentes irruptions de persécution se produisirent au temps des différents empereurs romains et celle-ci continua jusqu’ à ce que Constantin décréta que la chrétienté serait désormais la Religion de l’Empire de Rome.

Aucun enregistrement de chrétiens tuant d'autres n'existe, même en cas d’auto-défense, aussi loin qu’on remonte pour répandre la foi par force.

Beaucoup, sinon le plus, des premiers chrétiens furent de vrais disciples de Jésus-Christ.

HISTOIRE DE L’ISLAM

L’histoire de l’islam baigne dans le sang depuis le commencement.

Mahomet était un chef militaire qui entraîna ses disciples dans des guerres. Au moment de sa mort, il avait conquis la plus grande partie de la Péninsule arabique.

Les siècles qui suivirent enregistrèrent la conquête de presque tout le Moyen Orient, l’Afrique du Nord, l’Espagne, la Perse, et finalement l’Inde et l’Est lointain. Les habitants des pays conquis eurent le choix entre se convertir à l’islam, devenir des citoyens de second rang, assujettis à payer une taxe, la Jizya (mais seulement s’ils étaient Juifs ou chrétiens) ou mourir.

Dans ces pays conquis, les religions antérieures, qu’il s’agisse du christianisme, de l’hindouisme, du bouddhisme, du paganisme ou autres, furent largement voire complètement effacées.

Des millions de gens périrent durant ces conquêtes.

Le site Tears of Jihad donne les chiffres suivants en termes de mort à travers l’Islam et le Jihad :

Un autre site (Middle East Forum) avance que le nombre de personnes tués aux Indes par les musulmans fut de 600 millions sur une période de plus de 1200 ans.

Aucune statistique historique ne peut se garantir d’être fiable, et bien évidemment, quelques musulmans contestent ces chiffres, mais même si vous divisez ces chiffres par un facteur de 10, le résultat reste hautement horrible.

Cette violence et ce désir de conquête sont-ils en accord avec les enseignements du Coran ? Mahomet encouragea-t-il ses disciples à de tels massacres pour répandre son message ?

LIVRES SACRES

La Bible ou le Coran encouragent-ils ou tolèrent-ils de tels actes de violence?

L’islam est-il une religion de paix ou de violence ?

Le christianisme est-il une religion de paix ou de violence ?

En ce qui concerne le christianisme, nous devons faire une nette distinction entre l’Ancien et le Nouveau Testaments.

L’ANCIEN TESTAMENT

Certains peuvent être choqués d’apprendre que l’Ancien Testament renferme des instructions appelant au génocide d’autres peuples.

Quand les Israélites entrèrent en terre de Canaan, sous la direction de Joshua, ils eurent pour mission de tuer tous les habitants de ce pays : « Lorsque l'Eternel, ton Dieu, t'aura fait entrer dans le pays dont tu vas prendre possession, et qu'il chassera devant toi beaucoup de nations, les Héthiens, les Guirgasiens, les Amoréens, les Cananéens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens, sept nations plus nombreuses et plus puissantes que toi; lorsque l'Eternel, ton Dieu, te les aura livrées et que tu les auras battues, tu les dévoueras par interdit, tu ne traiteras point d'alliance avec elles, et tu ne leur feras point grâce. » (Deut. 7 :1,2).

Plus tard, au cours de leur histoire, le prophète Samuel alla trouver le roi Saül avec ce message : « Maintenant, va et attaque les Amalécites, et détruit complètement tout ce qu’ils possèdent. N’en épargne aucun. Tue hommes et femmes, enfants et nourrissons, bœufs et moutons, chameaux et ânes » (1 Sam 15 :3).

Ces instructions sont horribles pour des oreilles actuelles, mais une chose doit être rendue claire : ce furent les instructions spécifiques données aux Israélites dans un temps particulier de leur histoire. Les Israélites avaient obligation de détruire ces tribus particulières : Hittites, Girgashites, Amorites, etc. et enfin les Amalécites. Ceci ne constituait pas des ordonnances pour toutes les générations de n’importe quel temps. Ni les Juifs ni les chrétiens ne s’en sont même servies pour justifier de faire la guerre à d’autres pays.

L’Ancien Testament prescrit clairement la punition par la mort pour toutes sortes de violences, mais toujours en tant qu’acte juridique et jamais comme un acte privé d’un individu.

Un débat entier sur la violence dans l’Ancien Testament, et toute justification à l’appui, sont hors du champ de cette étude.

LE NOUVEAU TESTAMENT

Dans le Nouveau Testament, Jésus abroge clairement toute forme de violence par ces mots : « Il vous a été dit aimez votre prochain et haïssez votre ennemi. Mais, Moi je vous dis, aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent » (Matt 5 :43,44).

Les paroles de Paul aux Ephésiens ont des implications similaires : « Revêtez toute l’armure de D.ieu de sorte que vous pourrez tenir contre les ruses du diable. Car notre bataille n’est pas contre la chair et le sang mais contre les principautés, les autorités, contre les puissances de ce monde de ténèbres ; contre les forces spirituelles démoniques dans les lieux célestes » (Eph 6 :11,12).

Selon Paul, le combat pour les disciples de Jésus n’est pas physique mais spirituel. Ceci ne concerne pas un texte isolé, mais est le fondement du Nouveau Testament dans sa totalité.

Nous pouvons affirmer avec assurance que toute violence, exceptée celle qui a trait à un acte d’auto-défense, est en totale contradiction avec les enseignements du Nouveau Testament. Celle-ci peut seulement être justifiée à partir de l’Ancien Testament, en prenant certains passages hors de leur contexte.

La Bible ne fournit absolument aucune justification à propos des Croisades ou de l’Inquisition, et encore moins pour l’holocauste. Nulle part, il n’est fait allusion que l’évangile devrait se répandre par la force. Nulle part, la Bible suggère que les Juifs devraient être persécutés ou forcés de se convertir au christianisme. Cette sorte d’action est en totale opposition au Nouveau Testament.

LE CORAN

Le Coran renferme plus de 100 versets -ou sourates- qui encouragent la violence.

Le Site Web the Religion of Peace liste plus de 30 de ces versets et commentes à propos de leurs origines et leur contexte. J'en ai relevé quelques-uns :

Toutes ces sourates et beaucoup d'autres semblables sont des instructions directes à tous les musulmans pour tous les temps. Ceci contraste avec les versets même les plus violents de l'Ancien Testament qui sont des instructions spécifiques laissées au peuple d'Israël en des temps et lieux particuliers.

Les Enseignants de l'islam, spécialement ceux qui ont leurs audiences dans les pays de l'Ouest, diront que l'islam est une religion de paix. Les politiciens du monde de l'Ouest, politiquement corrects, font écho à leurs propos. Ils avanceront que le Coran justifie la guerre seulement en cas de légitime défense. Plusieurs passages du Coran peuvent avancer cela, mais d'autres, comme ceux mentionnés ci-avant, offrent une interprétation ouverte qui va bien au-delà de l'autodéfense.

LES FONDATEURS

Les Ecritures de toute religion sont importantes pour comprendre cette religion, mais les vies et les tempéraments de leurs fondateurs sont même plus importants.

Les actes parlent plus forts que les mots. Tant Jésus que Mahomet sont perçus comme des modèles pour leurs disciples. Les chrétiens devraient être comme Jésus. Les musulmans devraient être comme Mahomet. Deux personnes plus différentes que Jésus et Mahomet seraient difficiles à trouver. Nous pourrions comparer beaucoup d'aspects de leurs vies et de leurs caractères, mais en continuant de rédiger, je poursuivrais à mettre l'accent sur la violence. Nous allons examiner chacun à tour de rôle.

JESUS

La violence existe-t-elle dans la vie de Jésus ? Oui ! Sa vie sur terre le conduisit à une fin violente. La violence se termine par l'épanchement de sang et par la mort. C'est exactement ce qu'il advint à Jésus. Il fut trahi par son propre peuple qui le remit aux Romains lesquels le crucifièrent.

Sa propre vie fut l'expression inverse. Jésus décrivit sa mission sur terre par ces mots : "Le voleur vient seulement pour dérober, tuer et détruire. Je suis venu afin qu’ils aient la vie et qu'ils l'aient en abondance" (Jean 10 : 10).

Il accomplit ses paroles à la perfection. Durant les 3 courtes années de son ministère, il guérit un nombre incalculable de malades, il rendit libres beaucoup qui étaient enchaînés par des esprits démoniaques; il nourrit des multitudes de gens affamés. Il ressuscita même des morts.

Après sa mort et sa résurrection, il fit savoir qu'il s'attendait à ce que ses disciples continuent ce qu'il avait commencé et même plus que lui. "Vraiment, vraiment, je vous le dis, celui qui croit en Moi fera les mêmes choses que je fais et il en fera même de plus grandes; parce que je m'en vais au Père" (Jean 14:12).

Depuis ce jour, plusieurs de ses disciples, ont accompli ses paroles. Ont-ils fait de plus grandes choses que Jésus ?" J'explique ceci dans l'étude Signes et Prodiges.

Tout ceci est en totale opposition à toute forme de violence, du sang répandu et de la mort qui ont joué un si grand rôle à la fois dans le christianisme et l'islam.

MAHOMET

La vie de Mahomet fournit un contraste total avec celle de Jésus. Il fut rempli de violence. Je vais prendre en compte, ici, 4 aspects :

Les rafles des Caravanes : Mahomet et ses disciples furent contraints de fuir la Mecque quand les gens de la Mecque rejetèrent leurs enseignements. Ils se rendirent à Médine, de laquelle ils subvenirent à leurs besoins en menant des rafles sur les caravanes qui faisaient du commerce. Parfois, les caravaniers étaient tués.

Expéditions et batailles : Le site Web Expeditions of Muhammad liste une centaine d'expéditions et de batailles dans lesquelles Mahomet s'impliqua. En premier lieu, il conquit la Mecque et partit en suite pour conquérir la majeure partie de la Péninsule arabique, et ce, jusqu'à sa mort.

Massacre des Juifs : Mahomet et ses acolytes firent le siège d'une tribu juive nommée Banu Qurayza pendant 25 jours. Quand, finalement, ils les encerclèrent, il ordonna l'exécution de 600 d'entre eux et prit les femmes et les enfants comme esclaves.

Meurtres : Le site Web Killings Ordered or Supported by Muhammad rapporte 43 différents groupes de gens exécutés sur ordre de Mahomet. Beaucoup de ces exécutions étaient dues au simple fait de l'avoir insulté ou s'être moqué de lui. D'autres raisons incluaient l'adultère, l'apostasie, ou le simple fait d'être Juif.

Les sites musulmans s'accordent à dire que Mahomet fit toutes ces choses mais, naturellement, ils trouvent des raisons pour les justifier. Laissez-moi reprendre ces paroles de Jésus : "Le voleur ne vient que pour voler, tuer et détruire. Je suis venu pour qu'ils aient la vie et la vie en abondance".

Rappelez-vous que la vie de Mahomet est un modèle à suivre pour tout musulman.

CONCLUSION

Beaucoup de gens, spécialement des musulmans, avancent que le Christianisme et l'Islam sont tous deux d'une égale violence. Ils fondent leurs propos sur l'histoire de la Chrétienté - les Croisades, l'Inquisition et les guerres de religion au travers de toute l'Europe; et ce, à partir de périodes violentes trouvées dans l'Ancien Testament. La grande erreur dans cette argumentation est que toute cette violence est totalement exclue du Nouveau Testament et en totale opposition avec la vie et les enseignements de Jésus-Christ. Jésus ne laissa aucune instruction à ses disciples pour combattre, tuer, torturer leurs ennemis ou incroyants. Son seul commandement fut "Aimez vos ennemis".

La violence dans l'histoire et les pratiques courantes de l'Islam est en parfaite adéquation avec le Coran et la vie de Mahomet. Les musulmans qui conquirent l'Afrique du Nord, le Moyen-Orient et une grande part de l'Asie continuèrent simplement le travail commencé sous la vie de Mahomet. La tuerie d'un grand nombre "d'incroyants" fut juste réalisée en accord avec les instructions qu'il donna dans le Coran.

L'islam est-elle une religion de paix ? Nos quatre témoins - les manifestations de l'islam moderne, son histoire, son livre sacré et son fondateur- conduisent tous à la même réponse. Un clair et retentissant NON !

Les disciples les plus proches de Mahomet ne sont pas la grande majorité de citoyens aimant la paix, acceptant les lois, que nous rencontrons chaque jour dans nos pays. Cependant, ils se situent dans des états dits islamiques dont ils ont épousé la cause.

Le Christianisme est-il une religion de paix ? Des pans entiers de son histoire, spécifiquement les Croisades et l'Inquisition, ont été d'une violence extrême; mais, ce fut en totale contradiction avec les Ecritures du Nouveau Testament et son initiateur, Jésus-Christ.

Laissez-moi reprendre et clarifier mes propos :

Heureusement, peu de gens qui se nomment eux-mêmes musulmans au travers de ces 1400 années d'histoire, furent de vrais musulmans; autrement, le monde aurait, de nos jours, un tout autre aspect : tous les non-musulmans seraient des citoyens de second rang ou morts; quiconque critiquerait le Prophète ou le Coran devrait mourir; les femmes devraient être illettrées, couvertes de la tête aux pieds et exister seulement pour le plaisir de l'homme; tous les homosexuels devraient être tués.

Tristement, peu de gens qui se nomment eux-mêmes chrétiens au travers des 2000 années d'histoire, ont été de vrais disciples de Jésus; autrement, le monde aurait de nos jours un tout autre aspect. Ce serait le paradis sur terre : les guerres cesseraient, les armées seraient réduites à une portion congrue si toutefois elles existent, les forces de police n'auraient pas d'autre responsabilité que celle de surveiller le trafic; en outre, on n'aurait plus besoin de beaucoup de médecins ou d'infirmières; les famines n'existeraient plus, le royaume de D.ieu aurait commencé.

LECTURES :

La Bible
Le Coran
Internet
Beaucoup, probablement des centaines, de sites Web comparent les deux religions. La plupart des sites Web, qu'ils soient chrétiens ou musulmans, s'accordent avec les faits que j'ai relevés plus-haut. Cependant, leurs interprétations peuvent être très différentes.


Home Page

A5 livret imprimable de cet écrit --- instructions d’impression